Rendez-vous les 1er et 2 août, à huis clos, pour le coup d’envoi du championnat allemand.

Connaissant tout le sérieux et la rigueur caractérisant nos voisins germains, la cacophonie entourant le DTM, grandissime championnat allemand de voitures de tourisme, a de quoi surprendre. Hier, le promoteur ITR emmené par l’ex-pilote Gerhard Berger annonçait que la saison débuterait le week-end du 12 juillet, à huis clos, sur le circuit urbain du Norisring, au coeur de Nuremberg.

Vingt-quatre heures plus tard, voilà que les autorités mettent leur veto, ce qui provoque l’annulation pure et simple de l’épreuve bavaroise. « En tant qu'autorité responsable de l'administration de la région, et après examen de cet événement, nous sommes arrivés à la conclusion que même une course à huis clos ne pouvait pas être approuvée en raisons de la loi pour la protection contre les infections. En l'état actuel des choses, nous ne pouvons pas accorder d'autorisation exceptionnelle », a indiqué la ville dans un communiqué.

Résultat, c’est Spa-Francorchamps qui ouvrira la saison 2020 du DTM, les 1er et 2 août prochains. L’épreuve se déroulera à huis clos. Même si les autorités devaient lâcher la bride d’ici là, mettre en place une billetterie en si peu de temps serait impossible et ne permettrait pas d’accueillir dignement du monde. Et il faut évidemment qu’une recrudescence de la pandémie ne provoque pas un volte-face de nos décideurs. On prie pour que cela ne se produise pas…