Moteurs La LMP1 que pilote le Courtraisien est à 2,6 secondes de la meilleure Toyota.

Stoffel Vandoorne a goûté pour la première fois à la légende des 24 Heures du Mans ce dimanche en prenant part à la journée-test de la classique sarthoise. Le Courtraisien et ses équipiers Vitaly Petrov et Mikhail Aleshin ont rondement mené leur affaire sur la BR1-AER n°11 du SMP Racing. Le proto bleu signe le 4ème chrono en 3'22"061, sur les talons de la Rebellion-Gibson d'André Lotterer et ses camarades. C'est donc la place habituelle du bolide russe qui aura bouclé la bagatelle de 61 tours.

Sans réelle surprise, les Toyota TS050 Hybrid ont trusté le haut du panier. La n°8 de Buemi-Alonso-Nakajima a signé le chrono de référence en 3'19"670, devançant pour huit dixièmes la n°7 de Lopez-Conway-Kobayashi. Mais les protos nippons en ont surement gardé sous le pied et il faut s'attendre à ce que l'écart avec les meilleures LMP1 privées dépasse les deux secondes dans deux semaines...

Maxime Martin et Laurens Vanthoor ont quant à eux été plus discrets. Engagé sur l'Aston Martin Vantage n°97, Martin est crédité du 9ème temps en GTE-Pro tandis que Vanthoor est 13ème sur la Porsche 911 RSR n°92. A noter que les onze premiers de la catégorie sont séparés en une seule petite secondes ! Le meilleur chrono a été réalisé par la Corvette C7.R n°63 de Magnussen-Garcia-Rockenfeller.

Dans les autres catégories, meilleur temps en LMP2 pour l'Oreca n°38 Jackie Chan DC Racing de Tung-Aubry-Richelmi et pour la Ferrari 488 n°62 WeatherTech Racing de Smith-MacNeil-Vilander.