Moteurs La création du Ypres Rally Masters autorisant les WRC 2019 permettrait à notre compatriote de tester en vue du Mondial.

La nouvelle est tombée ce mercredi: en plus du rallye moderne et des épreuves Historic et Classic, Ypres sera le théâtre, fin juin  d'une troisième épreuve annexe baptisée Ypres Rally Masters. Celle-ci regroupera, sur invitation, quinze autos plus récentes ayant marqué l'histoire de l'épreuve ou du rallye à l'instar de Peugeot 306 Maxi, Renault Maxi Mégane, Citroën Xsara Kit Car, Toyota Celica GT-Four, Ford Escort Cosworth (la Bastos de Yves Matton par exemple) ou..., selon le communiqué officiel, "des WRC2019".

Quand on sait que la principale cheville ouvrière de l'épreuve du Westhoek, Alain Penasse, est aussi le team-manager de Hyundai Motorsport, on pense dès lors de suite à la présence d'une I20 Coupé WRC pour Thierry Neuville, vainqueur en 2018 aux commandes d'une R5. Une première belge qui ferait le "buzz", tout en permettant à Thierry et Nicolas, mais aussi à l'équipe coréenne, d'effectuer sur 143 km et 12 spéciales (5 le vendredi et 7 le samedi) des essais grandeur nature en vue du Rallye d'Allemagne.
"On en a discuté effectivement," nous a confié Thierry Neuville ce midi. "Pour l'instant, je n'ai plus de nouvelle. Je suis disponible à cette date et on fait l'effort depuis deux ans de venir pour rouler devant nos fans. Il y a eu du changement chez Hyundai Belgique qui réglait une partie de la note. William Meirschaut a été remplacé. Il faut voir avec eux, mais à priori, si cela se fait et qu'une voiture est disponible, ce serait plutôt avec la WRC."

Gageons que c'est le plan A qui assurerait encore plus de publicité à l'un des sommets de notre championnat de Belgique des rallyes. Une belle manière aussi pour Hyundai Motorsport de joindre l'utile (du développement avant le Deutschland) à l'agréable avec cette présence belge de notre équipage vedette. Croisons les doigts pour que cela soit bientôt confirmé. Mais honnêtement, cela sent plutôt bon...