Encore en tests du côté d'Ypres mercredi dernier, Thierry Neuville a évidemment accueilli avec beaucoup de tristesse la nouvelle du jour. "C'est la bonne décision. Le sport aujourd'hui passe au second plan. Il n'y avait pas d'autre choix", a-t-il indiqué à notre confrère de la RTBF. "C'est dommage bien sûr. Je retiendrai juste que les organisateurs ont montré qu'ils méritaient leur place dans le calendrier mondial."

Ce dont Yves Matton, responsable rallye WRC à la FIA, est tout à fait conscient : "Oui, Ypres mérite d'être inclus au WRC dans le futur.

Il pourrait donc y avoir une seconde chance. Pour Thierry Neuville, les espoirs de titre sont réduits à peau de chagrin. Si Monza a bien lieu, ce qui semble aujourd'hui peu probable, la situation s'aggravant également de jour en jour en Italie... "De toute manière, je ne pense plus à être sacré cette saison. 2020 n'est pas une bonne année pour être titré. Avec six rallyes disputés dont deux rabotés, même avec deux manches en plus, il n'aurait pas eu la même saveur."

Les espoirs sont donc remis à 2021, dans des conditions on espère un peu plus normales.