Moteurs

Le pilote belge était pourtant tout proche de poursuivre chez Citroën


BRUXELLES C’est une énorme surprise. Alors que hier encore Yves Matton, patron de Citroën Racing, nous disait qu’il y avait « 90% de chances pour que Thierry dispute le Monte-Carlo avec nous » et que le Hutois finalisait un programme de neuf courses, l’espoir belge a décidé de refuser l’offre du Double Chevron pour suivre son nouvel ami Nasser Al Attiyah chez Ford etr M-Sport (où il retrouvera l’ingénieur belge Christian Loriaux) où il disposera d’un programme au moins équivalent grâce au soutien du Qatar, le précieux et généreux sponsor du médaillé olympique qatari.

La perspective de voir Citroën se retirer fin 2013 a peut-être motivé le choix inattendu de notre compatriote qui a préféré dès lors préparer l’avenir en s’associant avec un sponsor plutôt qu’un constructeur. Plus de détails dans votre DH de ce samedi.

© La Dernière Heure 2012