Une semaine après son triomphe en GT World Challenge à Imola, WRT est à nouveau à pied d’oeuvre ce week-end. L’écurie basée à Baudour est en mode stakhanoviste puisqu’elle est sur deux fronts distincts : le GT allemand au Lausitzring avec deux R8 LMS GT3 confiées à Vanthoor-Weerts et Bortolotti-Ineichen, et surtout le coup d’envoi du Deutsche Tourenwagen Masters à Spa-Francorchamps avec les jeunes Ferdinand von Habsburg, Fabio Scherer et Harrisson Newey, tous les trois alignés sur des RS5.

C’est le fin stratège Thierry Tassin qui chapeautera les troupes belges dans les Ardennes. Après une année de découverte dans le très relevé championnat teuton, 2020 doit être l’année de la montée en puissance de WRT. « Enfin, nous y sommes ! », sourit le quadruple vainqueur des 24 Heures de Spa, officiant aujourd’hui au poste de directeur sportif. « 2020 est une année-clé pour nous puisque c’est la première fois que nous engagerons trois voitures. Trente personnes travaillent désormais sur le programme DTM. Nous avons de surcroît trois nouveau pilotes, après Pietro Fittipaldi et Jonathan Aberdein en 2019. Les essais de pré-saison au Nürburgring se sont très bien passés. Ferdinand a démontré qu’il avait acquis un solide bagage avec Aston Martin la saison dernière en figurant parmi les plus rapides. »

« Les mesures pour lutter contre le Covid-19 apportent de nouvelles contraintes à un championnat déjà très strict », poursuit Tassin. « Avec des meetings s’étalant sur seulement deux jours, nous perdons une séance d’essais libres. En conséquence, nous ne devons rien laisser au hasard, travailler parfaitement et ne faire aucune erreur dans un timing très serré. A trois reprises, nous nous sommes offerts une première ligne en qualifications. Nous allons désormais tout faire pour décrocher notre premier podium en DTM. C’est notre objectif pour 2020. »

Les essais libres de WRT ont été chahutés ce samedi matin. Ferdinand von Habsburg est parti à la faute au Campus, finissant sous le mur de pneus et provoquant un drapeau rouge. La meilleure voiture du team, celle de Fabio Scherer, a été créditée du 12e temps. Mais tout reste à faire pour les qualifications et la Course 1 qui débutent respectivement à 10h55 et 13h30.