Embrayage grippé, il laisse gagner Campos

KLODZKO Les nombreux spectateurs placés le long des spéciales du 60e Rallye de Pologne ont eu bien de la chance. Durant deux jours, ils ont eu droit à un spectacle magistral offert par les deux animateurs du Championnat d'Europe de la spécialité: notre compatriote Bruno Thiry et le Portugais Miguel Campos, tous deux sur des Peugeot 206 WRC. Après une première journée marquée par un duel à couteaux tirés, les deux protagonistes repartent le samedi matin sur un tempo identique, signant tour à tour les meilleurs temps en spéciales. Mais avec des écarts ridicules, Bruno ne parvient pas à repasser le Portugais. Dans la 8e spéciale de cette 2e journée, Bruno réalise le meilleur temps mais l'écart de trois secondes qui le sépare de Campos ne se réduit guère. Tout reste possible et le Liégeois continue à y croire. Mais dans le secteur suivant, long de 19,65 km, la Lionne belge est blessée. Embrayage grippé, Bruno offre 42 secondes à son adversaire. La dernière spéciale du Polski Rally mesure encore près de 14 km et Thiry abandonne encore deux minutes au Portugais. «Nous avons parcouru quatre km de l'avant-dernier tronçon lorsque l'embrayage a donné ses premiers signes de faiblesse », raconte un Bruno Thiry amer. «J'ai baissé la puissance et j'ai terminé la spéciale au trot. Une réparation de fortune sur la liaison nous a permis de finir l'étape et d'assurer la 2e place. Cette pièce était neuve et elle a parcouru moins de 60 km avant de nous lâcher...»

Au terme de cette superbe course malheureusement faussée par la mécanique, Campos remporte sa 3e victoire de la saison avec une confortable avance. Bruno termine 2e mais le handicap de 240 points qu'il accuse sur son adversaire commence à peser dans la balance et l'on peut dire que la partie est mal engagée. Dans quinze jours, en Bulgarie, Bruno devra impérativement battre ce pilote visiblement très rapide.

© Les Sports 2003