Moteurs Fernémont et Princen doivent tous les deux remonter après des petites fautes.

En marge de la lutte pour la victoire finale, derrière Stéphane Lefèbvre hors championnat (il ne prend donc pas de points) car il n’a pas payé 250 euros au RACB (Kris Princen aurait pu penser à lui offrir !), le suspense reste entier dans la lutte pour le titre belge que se livrent Sébastien Bédoret, Adrian Fernémont et Kris Princen.

Si le rallye devait se terminer ce matin, Kris Princen conserverait sa couronne malgré sa 6e place (grâce au changement de roue de Loubet Jr dans l’ES11) due à une crevaison lui coûtant 39 secondes à Marchin.

En effet, à ce stade, les 20 points d’un succès iraient à Sébastien Bédoret, deuxième du général et premier belge 3.1 devant Adrian Fernémont regrettant un tête-à-queue lui coûtant une quinzaine de secondes à Héron. "L’objectif est de remonter sur Sébastien pour accrocher la victoire belge," expliquait hier soir le Namurois de San Mazuin.

Mais le jeune pilote officiel Skoda Belgique avait bien l’intention de garder l’avantage même si cela ne changerait rien pour lui dans l’optique du titre. "Je ne peux plus être champion que si mes deux rivaux abandonnent," commentait Seb Bédoret.

Peu à son affaire en début de journée, Kris Princen signait trois scratches à la tombée du jour, sa 5e place belge lui permettant d’être actuellement ex-aequo au nombre de points avec Fernémont. Mais il serait sacré grâce à son plus grand nombre de victoires (3-2). Si Adrian Fernémont repasse par contre en tête et que Kris double les deux Mevius pour remonter sur le podium, le titre sera alors attribué à celui ayant signé le plus de scratches sur cette épreuve. Ce matin, avantage Princen 3-2 à ce niveau. Vous suivez ? Le suspense reste intense…