Moteurs Les trois Belges terminent aux deux premières places de l'impitoyable double tour d'horloge allemand.

Ces 24 Heures du Nürburgring 2019 resteront dans les annales. L'épreuve teutonne a été marquée par un solide écrémage chez les constructeurs officiellement présents. Aussi bien Audi, Porsche, Mercedes que BMW (surtout...) ont perdu des plumes.

Du côté de Dries Vanthoor et Fred Vervisch, on a misé sur la régularité et un parcours limpide pour pallier un léger manque de performance. Les deux Belges et leurs équipiers allemands Frank Stippler et Pierre Kaffer ont tenu leurs promesses en se montrant incisifs quand il le fallait et en restant en dehors des mauvais coups tandis que leurs rivaux s'effondraient les uns après les autres. Ce dimanche à 15h30, l'Audi R8 LMS n°4 du Phoenix Racing a franchi la ligne d'arrivée en vainqueur, permettant au constructeur d'Ingolstadt de retrouver la victoire. Vanthoor en profite pour rejoindre son frère au palmarès de l'épreuve tandis que Vervisch accroche une autre course de 24 heures à son palmarès après Dubai en début d'année. Amplement mérité !

Mais qu'on se le dise, la victoire devait revenir à Laurens Vanthoor et ses copains. Le Limbourgeois, épaulé par Kevin Estre, Earl Bamber et Michael Christensen, a dominé la majorité de l'épreuve sur la Porsche 911 GT3-R n°911 du Manthey Racing. Mais une pénalité de 5 minutes 32 pour non-respect d'une zone neutralisée aura coûté très cher à l'équipage de la Porsche fluo qui rate le coche pour moins de deux minutes au baisser du drapeau à damier. Soit, Laurens n'a sans doute jamais été aussi heureux d'avoir été battu.

Rescapée d'une armada Mercedes qui était intrinsèquement la plus rapide mais qui a tout perdu sur des accidents, l'AMG-GT3 n°3 Black Falcon de Buhk-Haupt-Jäger-Stolz décroche la médaille de bronze. Le quinté de tête est complété par l'Audi R8 LMS n°14 Car Collection de Winkelhock-Haase-Fässler-Rast et la Porsche 911 GT3-R n°12 Manthey Racing de Klohs-Kern-Olsen-Cairoli. Egalement engagé dans la classe-reine SP9, Adrien De Leener termine au 12ème rang sur la Porsche 911 GT3-R n°8 IronForce.

A l'exception de Denis Dupont dont le Porsche Cayman GT4 n°420, alors piloté par un de ses équipiers, a été impliqué dans un accident dimanche matin, presque tous les autres Belges décrochent une place sur un podium de classe. Herwig Daenens décroche une belle 3ème sur la Toyota Supra GR n°90 inscrite par l'usine nippone et dont l'objectif était d'emmagasiner un maximum de kilomètres.

En dépit d'une roue baladeuse, le Hyundai Veloster n°171 que pilote Nico Verdonck finit 2ème en TCR. De médaille d'argent, il en est également question en SP3 pour la Toyota GT86 n°123 de Jacques Derenne, 'Brody' et Olivier Muytjens. Malgré la perte du 4ème rapport, la BMW 325i n°147 de Greg Eyckmans, Pieter Denys et Bruno Beulen termine 4ème et rate le podium pour 7 petites secondes.