Rallyes belges

Le Flandrien s'est véritablement promené

HANNUT Le double champion de Belgique est venu en Hesbaye avec deux objectifs: s'assurer la victoire et offrir un spectacle de qualité aux amateurs du genre. À l'issue des 185 kilomètres disputés contre le chronomètre, le pilote de la Corolla WRC préparée par l'équipe anversoise Future World s'impose avec plus de sept minutes (!) d'avance sur son second. Une domination imparable qui n'étonnera personne. Avec un matériel daté mais parfaitement fiable, Pieter a signé quatorze meilleurs temps sur les quinze possibles. Une véritable razzia qui lui offre dix points en or. Le premier objectif rapidement atteint, Tsjoen s'est laissé aller à des travers parfaitement maîtrisés.

«J'ai néanmoins connu une alerte lorsque l'embrayage s'est mis à patiner dans la troisième spéciale. Heureusement, cela n'a duré qu'un petit kilomètre. Pour le reste, tout s'est parfaitement déroulé et nous voilà prêts pour les Boucles de Spa.»

Cardan cassé pour Radoux

Derrière Pieter, le parcours hesbigon a une nouvelle fois marqué les hommes et les carrosseries. À l'image de Xavier Bouche (Mitsubishi Lancer Evo7 Gr. N), auteur d'une sortie de route éliminatoire dès l'ES 2, ou de Thimothy Van Parijs, retardé lors d'une crevaison avant de légèrement endommager l'avant gauche de sa Mitsubishi. Le champion D 2 en titre termine finalement troisième. Enfin, Jean-Philippe Radoux (Ford Escort WRC), l'opposant numéro un de Pieter, a cassé un cardan à trois reprises. Au final, c'est un Chris Van Woensel impérial en Production qui s'offre le premier accessit. Malgré une crevaison en première boucle, le pilote de la Mitsubishi Lancer Evo7 Gr. N s'est offert une première victoire de groupe. Notons encore la belle performance de la jeune Melissa Debackere, cinquième au volant d'une vieillissante Toyota Celica.

© Les Sports 2004