Une Porsche chez les Trappistes

Moteurs

Benoît Lays

Publié le

Lémeret-Nef s'imposent une nouvelle fois en BTCS

CHIMAY Qu'il s'agisse des courbes rapides de Francorchamps, du tracé technique de Magny-Cours ou des prairies bordant les longues lignes droites du circuit chimacien, aucun terrain n'effraye la paire Lémeret-Nef. En compagnie de leur très performante Porsche 996 GT 3-R, les deux hommes ont signé deux nouveaux succès dans les Belgian Touring Car Series (BTCS). Après la Lamborghini lors des manches inaugurales spadoises, l'Audi et plusieurs Porsche durant l'escapade nivernaise, c'est la superbe BMW Silhouette de Lupant qui est venu jouer les trouble-fête face à l'épouvantail de la discipline.

Pourtant, c'est l'Audi Silhouette Light qui crée la surprise en signant la pole position, mais Laurent Nef signe un excellent départ lors de la 1ère manche et il s'échappe devant Hemroulle. Troisième, Marc Lupant éprouve bien des difficultés à monter ses pneus à la bonne température. Devant, la Porsche a pris la tangente. Après les changements de pilotes, Patrick Slaus, venu épauler Lupant sur la BMW M 3, signe un superbe relais et dépasse l'Audi Light qui rencontre alors des problèmes de pression de turbo. René Franchi et Turco en profitent aussi pour offrir la dernière marche du podium à leur Porsche. A l'intérieur du peloton, les nombreux spectateurs présents le long du tracé chimacien ont eu droit à un superbe mano à mano entre la BMW M 3 de Guido Kenis et la petite Renault Clio de Christian Sterckx. Les deux voitures de la catégorie Production termineront cette 1èremanche avec un écart inférieur aux deux secondes.

La 2e manche, disputée en milieu d'après-midi sous un ciel menaçant, allait également nous offrir son lot de suspense. Lémeret s'échappe en tête devant Slaus qui exploite mieux les pneus de la M 3 Silhouette que son équipier d'un jour. Les doublés posent quelques problèmes à notre collègue et l'écart entre les deux leaders est minime lorsque les premiers changements de pilote débutent. Malheureusement, l'équipe de Lupant s'emmêle les déboulonneuses et la Porsche 996 creuse l'écart. Moins à l'aise avec la BMW, le Carolo ne reviendra pas, se contentant d'engranger une nouvelle fois les points de la 2e place. Troisièmes jusqu'à quelques tours du drapeau à damiers, Turco et Franchi n'iront pas au bout, le moteur de leur Porsche ayant décidé d'en rester là. Finalement c'est Bartha qui grimpe sur la 3e marche du podium après une course en solitaire.

Dans le clan Audi, c'est une nouvelle soupe à la grimace. «Le retour de la Silhouette Light sur le terrain de ses premiers tours de roue n'a pas été un franc succès, s'excusait Jean-François Hemroulle à l'issue de ce week-end maudit. La pression de turbo nous a handicapé durant les deux manches et nous venons de perdre de précieux points au championnat. Il va falloir se cracher dans les mains si on veut encore contrer la Porsche de Nef au championnat. Mais quel beau circuit. Il faut absolument que l'on revienne ici. Frôler les rails à plus de 200 km/h entre les champs nous offre des sensations que l'on ne retrouve plus sur les pistes modernes qui se ressemblent toutes.»

Dans la tente voisine, Stéphane Lémeret affiche un large sourire. Celui qu'il réserve aux week-ends exceptionnels: «Je suis revenu de Brno durant la nuit et je n'ai dormi que quelques heures avant de partir pour Chimay. J'ai découvert le pilotage de la Porsche sur ce circuit très particulier en course. Heureusement, dans la 1ère manche, je n'ai eu qu'à maintenir l'écart de trente secondes que nous avions sur la BMW. Puis j'ai pris le départ de la seconde course sous la pression de Slaus. Mais leur moins bon ravitaillement nous a offert la victoire. Après nos deux victoires lors des quatre premières courses, le doublé que nous réalisons ici conforte encore notre avantage au championnat.»

© Les Sports 2003

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info