Le Belge veut rester leader du championnat sur le circuit de son record

ARAGON Trois semaines après ses débuts tonitruants à Monza où il avait réussi l’exploit unique de signer la pole et de s’imposer dès son baptême dans la discipline, Stoffel Vandoorne aborde le premier véritable meeting des World Series by Renault en tête du championnat Formula Renault 3.5.

Mais avec quatre unités seulement d’avance sur le redoublant Kevin Magnussen, pilote d’essais McLaren F1, et quinze sur le grand favori et Red Bull Jr Félix da Costa, le Belge sait que la partie ne s’annonce pas facile.

“Je sais très bien que j’ai gagné une course, la première, mais pas encore le championnat”, analyse, avec beaucoup de lucidité, le jeune champion de Formula Renault Eurocup 2.0. “L’adversité est rude et je vais devoir me battre comme un lion.”

Mais en Espagne, sur le circuit de Motorland Aragon, le pilote Fortec se sent à l’aise. En atteste le record de la piste battu lors des tests hivernaux, notre compatriote rayant des tablettes le nom de son prédécesseur dans le team et champion 2012, Robin Frijns, désormais réserviste chez Sauber F1 Team.

“Après mon succès italien, je me suis rendu à Woking pour parfaire mon entraînement”, poursuit Stoffel Vandoorne. “Les dirigeants de chez McLaren m’ont bien sûr félicité mais ils m’ont surtout conseillé de rester bien concentré.”

Pas besoin de lui dire... une fois. L’espoir du RACB National Team a la tête froide et bien sur les épaules : “L’objectif pour ce week-end est d’essayer de monter à deux reprises sur le podium et surtout de conserver mon leadership au championnat avant le prochain rendez-vous de Monaco.”

Deuxième des premiers essais libres de jeudi, à 5 centièmes de Magnussen Jr, Vandoorne a les reins assez solides pour bâtir des châteaux en Espagne.




© La Dernière Heure 2013