24H de Francorchamps

Les trois Maserati MC12 face à trois Corvette C6-R pour la gagne lors du double tour d'horloge

automobilisme

FRANCORCHAMPS La nouvelle jeune équipe de RACE a présenté hier soir l'édition 2009 des 24 Heures de Spa.

Avec, à l'affiche, un nouvel affrontement entre le team favori Maserati Vitaphone, lauréat de trois des quatre dernières éditions, et trois Corvettes C6-R. Et comme candidat tout désigné à la pole (mais pas au podium final), la véloce mais peu fiable Saleen de Karl Wendlinger.

Pour ce qui sera vraisemblablement la dernière apparition des GT1 lors de notre double tour d'horloge, Michael Bartels alignera exceptionnellement trois MC12. Sans pilote belge sur la sienne (la n°1), mais avec le recordman de victoires (5) Éric van de Poele sur la n°2 et le duo Vosse-Lémeret sur la 3.

Pour contrer cette véritable armada italienne, on pourra compter sur trois solides C6-R bien pilotées et engagées par trois écuries différentes. Avec en pointe sans doute la PK Carsport du quatuor belgo-néerlandais Kumpen-Hezemans-Mollekens-Menten. Mais Longin-Ruffier-Gavin-Soulet sur la SRT et Bernoldi-Streit-Maassen et, on l'espère, Fred Bouvy sur une association momentanée DKR-Alphand, auront aussi leur mot à dire pour la lutte finale.

Si l'on regrette l'absence d'Aston Martin dans une catégorie de pointe réduite à dix unités, on se réjouit par contre de voir trois nouvelles marques dans le peloton de chasse. L'usine Nissan avec sa nouvelle GTR (et notamment l'ex-pilote F1 Anthony Davidson), la non moins impressionnante Ford GT Marc VDS du trio Leinders-Kuppens-De Doncker et l'Audi R8 LMS Phoenix (celle qui a terminé deuxième aux 24H du Nürburgring) engagée dans un Groupe 2 où l'on retrouvera deux Mosler, avec le retour annoncé, après les 12 Heures, de Jacques Villeneuve sur la voiture de Gravity de Radermecker.

En GT2 , on assistera à un nouveau duel à couteaux tirés entre Porsche et Ferrari, tandis qu'en GT3, la principale nouveauté viendra de l'engagement de deux superbes BMW M3 Alpina.

Avec une quarantaine d'autos et onze marques représentées au départ, les 24 Heures s'annoncent pour le moins intéressantes et animées à tous les niveaux. Avec un ticket enceinte et tribunes à 17 euros pour le week-end, ce serait vraiment bête de rater un tel spectacle les 25 et 26 juillet.



© La Dernière Heure 2009