Repoussé, annulé puis réinstauré voici à peine trois jours, le Zolder Super Prix lancera finalement bien la saison 2020 de Belcar ce dimanche dans un Limbourg chauffé à blanc. Avec un programme super light uniquement centré sur le championnat de Belgique d'endurance : avec une seule séance d'essais libres ce samedi en fin de journée (16h45-17h45), la qualification de 10h30 à 11h30 puis la course de 3h à partir de 14h30 ce dimanche.

Compte tenu de la crise économique et sanitaire, mais aussi des changements des derniers jours, le plateau a perdu des plumes et est passé d'une trentaine à une vingtaine d'autos. Prévenus trop tard, certains teams ou pilotes sont en vacances et manqueront donc ce premier rendez-vous. C'est le cas de Sam Dejonghe (retenu en Angleterre dans le simulateur de Mahindra) et Steve Vanbellingen contraignant Deldiche Racing à n'aligner que deux de ses trois Norma MC20 à moteur turbo Peugeot. Du coup, Tom Boonen, tout seul, prendra la place de « Mister Stand 21 » sur la #111 du boss Luc De Cock et de Tim Joossen.

Equipages habituels pour les deux autres prétendants au titre que son Russell Racing by PK Carsport avec les frères Frank et Kurt Thiers associés à Jeffrey Van Hooydonk et Gilles Magnus, mais aussi la Krafft Racing de Bert et Stienes Longin épaulés par Christoff Corten.

Dans la catégorie Belcar 1, on note les absences des protos de l'équipe suisse T2 voulant éviter la quarantaine, mais aussi de Fred Bouvy et Damien Coens. La Wolf de Art Racing sera par contre bien de la partie avec notamment Loris Hezemans pour soutenir Bart Ooms, Raf Van Belle, Kevin Praet et Jamie Morrow.

Une grille plus fournie

Six Porsche sont attendues en Belcar 2 avec la famille Redant, les frères Wauters, les De Wilde (John et Ugo qui feront connaissance ce samedi), mais aussi la NGT de Michaël Cool, la seconde Belgium Racing de Jan Ooms et Glenn Paenen ou la Thems Racing by EMG de Nicolas Vandierendonck et Eric Van de Munckhof.

En Belcar 3, on retrouve la BMW i8 GTR de Rob et Kris Verhoeven, une McLaren 720 aussi engagée par Hamofa ainsi que deux Lamborghini Super Trofeo, celle de Mario Martlé, Kenneth Linthout et Cédric Wauters, ainsi que la Belgium Racing des champions 2019 Dylan Derdaele et Nicolas Saelens. Plus la BMWM4 GT4 de Koen De Wit initialement engagée en Belcar 4.

Trois voitures en Belcar 5 avec la nouvelle BMW M2 JJ Motorsport de Guido et Tom Werckx, la M3 E46 du Kuepperracing et l'Audi RS3 QSR Racingschool d'Olivier Bertels et Joël Uylebroek.

Enfin, la BMW E90 325 Simtag Racing de Jo Lammens, Gilles Puelings et Jerse Janes, seule engagée en Belcar, complètera une grille qu'on attend plus fournie lors du prochain rendez-vous.

Avec la chaleur (on annonce 37 degrés à l'ombre pour ce samedi et 36 dimanche), les hommes et les mécaniques vont souffrir sur une piste ou des records devraient tomber en qualifications grâce à un nouvel asphalte permettant de gagner environ deux secondes. Rappelons toutefois que si les protos les mieux pilotés sont capables de tourner en 1'26, un temps pivot reste d'application et sera toujours fixé ce week-end en 1'30. De quoi niveler un peu plus la différence entre GT et protos...