Toyota avait-elle bien caché son jeu ou l'ACO a-t-il autorisé le constructeur japonais a tourné la molette afin d'obtenir plus de puissance? Pour l'instant, aucune info officielle ni officieuse n'a encore filtré dans le sens d'un plus grand lâché de bride, mais au regard du résultat de la troisième et dernière séance libre de cet après-midi, il semble acquis que la pole position se jouera ce soir entre les Hypercar Toyota et Alpine.

Après l'Alpine ce matin, les GR010 Hybride ont fait un véritable bond chronométrique d'une grosse seconde, Kamui Kobayashi étant subitement crédité d'un 2.02.518 pour 2.02.868 pour son compatriote Kazuki Nakajima. La première des LMP2, la United Autosports de Filipe Albuquerque comme depuis le début de semaine pointe à plus d'une seconde. Et le 2.03.761 est pourtant le meilleur chrono enregistré par une P2 cette semaine. L'affaire semble réglée et même si les Hypercar resteront vulnérables en course en raison d'une fiabilité pas encore éprouvée et vu la faiblesse de leur nombre (3) face à un douzaine de LMP2, elles devraient s'élancer en première ligne demain à 13h30. On en aura en tout cas le coeur net ce soir entre 18h20 et 18h50, mais il semble acquis que les pilotes de P2 n'ont, eux, plus une seconde en poche même si certains, à l'instar de Robin Frijns chez WRT, n'ont pas encore tout donné sur un tour.

En GTE-Pro, Porsche a confirmé qu'elle était bien l'usine à battre avec un chrono stratosphérique de Neel Jani et Kevin Estre, les seuls et premiers à passer sous la barre des 2.12 (2.11.936). C'est plus qu'une seconde de mieux que la plus rapide des Ferrari.

Enfin notons que Alessio Picariello n'a pas roulé lors de cette séance.