L'histoire retiendra donc que José Maria Lopez, Kamui Kobayashi et Mike Conway ont été les derniers champions du monde d'endurance sous l'ère des LMP1. L'Argentin, le Japonais et le Britannique devaient absolument battre leurs équipiers arrivés en tête du championnat avant le départ des 8 Heures de Bahreïn, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Brendon Hartley. La mission a été largement accomplie par l'équipage de la Toyota TS050 n°7 qui a remporté la victoire après avoir signé la pole position. Une minute sépare les deux Toy' à l'arrivée. Au championnat, Lopez-Kobayashi-Conway comptabilisent 206 points contre 202 pour Buemi-Nakajima-Kobayashi.

Les TS050 ayant été esseulées pour la dernière course de leur histoire, les LMP2 ont fait le spectacle. Ça s'est d'ailleurs effrité entre les deux Oreca préparées par JOTA à quelques minutes de l'arrivée, Gabriel Aubry (n°37) allant cogner Antonio Felix da Costa (n°38) en effectuant le dépassement pour prendre la 1ère place. La troisième marche du podium est revenue à l'Oreca n°29 Racing Nederland by TDS de Van Eerd-De Vries-Van der Garde devant la voiture championne de la catégorie, l'Oreca n°22 United Autosports de Hanson-Albuquerque-di Resta.

Maxime Martin (Aston Martin n°97) pouvait encore ravir la couronne en GTE-Pro mais il aurait fallu un sacré concours de circonstances pour le Bruxellois parvienne à brûler la politesse à ses équipiers Nicki Thiim et Marco Sorensen (Aston Martin n°95). "Pushpapy" et son équipier Richard Westbrook échouent au pied du podium de la classe devant leurs voisins de garage danois. Battu par le constructeur de Gaydon chez les constructeurs, Porsche signe un dernier doublé avec ses 911 RSR, la n°92 de Christensen-Estre finissant devant la n°91 de Bruni-Lietz.

© Marius Hecker

Alessio Picariello pourra quitter Bahreïn avec la satisfaction du travail accompli. Le champion ELMS, recruté par Gulf Racing pour piloter la Porsche 911 n°86 à Sakhir, termine à la 5ème place du GTE-Am avec le gentleman Mike Wainwright et le véloce Ben Barker. Le natif de Gosselies aura signé de très beaux relais et fait aussi bien que Barker, la Porsche anglaise ayant pointé plus d'une fois en tête de la catégorie. Der' de l'année pour la Porsche 911 n°56 Project1 de Bergmeister-Perfetti-Ten Voorde et titre pour la Ferrari 488 n°83 AF Corse de Collard-Nielsen-Perrodo.

© Porsche