Les espoirs de revivre une manche de WRC remis à septembre
Alors que tous les signaux semblaient être au vert, les organisateurs du Rallye de Finlande prévu du 6 au 9 août ont finalement décidé de remettre à 2021 la septantième édition de leur épreuve. "A deux mois de l'événement, il reste encore trop d'inconnues," a indiqué le promoteur Jani Backman. "On n'est pas encore certain que les spectateurs pourront se réunir au bord des spéciales, ni dans quelles conditions. On ignore toujours si les étrangers pourront rejoindre la Finlande. Dans ces conditions, on a préféré ne pas prendre de risque."
Il faut dire que le public est payant sur cette épreuve et que la perspective de devoir organiser éventuellement à "huis clos" (ce qui est pratiquement impossible pour un rallye) constituait un gros manque à gagner pour l'organisateur qui aurait difficilement pu atteindre l'équilibre financier.
Les espoirs de revoir les WRC en action sont donc postposés d'au moins un mois. Prévue début septembre, la Nouvelle-Zélande devrait aussi être annulée, essentiellement pour des raisons de logistique liées aux voyages. Cela nous renvoie donc au week-end du 24 au 27 septembre avec le Rallye de Turquie, puis l'Allemagne du 16 au 18 octobre et ensuite la Grande-Bretagne du 23 au 25 octobre. Un calendrier qui pourrait toutefois encore être remanié et rééquilibré avec la reprogrammation du Rallye de Sardaigne. Le championnat 2020 pourrait donc encore au moins compter quatre manches en Europe, deux en septembre et deux autres en octobre. C'est peu, mais mieux que rien...