Moteurs

Le pilote Toyota a signé les 6 scratches du jour et mène avec 26 secondes d'avance sur Sordo. Neuville profite de la crevaison de Meeke pour remonter sixième derrière son équipier Mikkelsen. Consignes en vue chez Hyundai...

La 2ème étape du Rallye de Sardaigne n'a pas apporté de grosse surprise. Comme on pouvait s'y attendre, Ott Tanak, troisième ce matin, est remonté comme un bon diable. Auteur de tous les scratches du jour, le pilote Toyota s'est vite emparé du leadership et est rentrée à Alghero avec une avance confortable de 25.9 sur Dani Sordo. Sauf ennui mécanique ou crevaison, l'Estonien devrait s'imposer dimanche et prendre la tête du championnat du monde.

Isolé à la deuxième place puisque Teemu Suninen (Ford) pointe 17 secondes derrière lui, l'Espagnol aura pour consigne d'assurer des gros points importants pour Hyundai dans l'optique du championnat constructeurs. Un premier accessit serait son meilleur résultat pour les Coréens.

Derrière, la bagarre pour la quatrième place entre Elfyn Evans, Andreas Mikkelsen et Kris Meeke a tourné à l'avantage du pilote Ford suite à la crevaison de l'Irlandais (une mauvaise habitude) dans la 15e et dernière spéciale du jour.

Le malheur du pilote Toyota faisait le bonheur de notre compatriote Thierry Neuville qui du coup gagnait une place et sans doute deux demain car Andrea Adamo va certainement demander à Andreas Mikkelsen d'intervertir les positions pour offrir deux points supplémentaires au Belge déçu du comportement de son i20 WRC.

« J'ignore pourquoi mais je ne suis pas en confiance, je ne parviens pas à vraiment attaquer, » confiait notre compatriote déçu de sa journée. « Le rythme n'est pas là. » En témoignent quatre 8e temps, un neuvième et seulement une troisième places dans l'ultime spéciale, son meilleur résultat depuis le départ. S'il marque les points de la 5e position au terme des quatre dernières spéciales de dimanche et devance Sébastien Ogier dans la Power Stage, il passera cependant à la 2e place du championnat derrière Ott Tanak.