Thierry Neuville aura dû attendre cette dixième spéciale, la dernière de la boucle matinale, pour signer son premier meilleur temps sur cette édition du Rallye de Sardaigne. Le Belge reprend d'un coup 5.9 à Seb Ogier qui a calé en milieu de spéciale comme lui hier et s'empare donc, pour la première fois, de la deuxième place du classement général à 31.6 de son équipier Dani Sordo, toujours confortable leader.

« Cela fait plaisir, » a déclaré notre compatriote, le visage démasqué une seconde pour montrer son sourire après avoir lâché un grand «Yes » en regardant le chrono de son grand rival. « Emmener un pneu supplémentaire n'était pas vraiment nécessaire car finalement les gommes ne sont pas trop usées à la fin de la boucle. Il n'y a pas eu trop de dégradation. Mais bon au final, je suis repassé devant Seb ce qui était mon objectif. Maintenant ce n'est pas fini. Il va falloir continuer à attaquer cet après-midi pour creuser l'écart sur la Toyota... »

Et permettre à Andrea Adamo d'éventuellement intimer l'ordre à son leader espagnol d'offrir sa victoire et surtout les 25 points dont il a besoin pour la course au titre à son équipier. Car avec actuellement seulement trois secondes entre la 2e place de Thierry et la 3e de Seb Ogier, ce serait impossible et en tous cas beaucoup trop dangereux, le championnat constructeurs et un doublé des Hyundai étant la priorité absolue pour les Coréens. Mais il reste six spéciales et il est trop tôt pour parler d'éventuelles consignes. En voyant la réaction et la joie très mesurée de Dani Sordo en apprenant que Thierry était passé second, on peut toutefois imaginer qu'il sait déjà ce que son boss risque de lui demander demain midi...

Derrière, Elfyn Evans, est logiquement passé quatrième au détriment de Teemu Suninen. Une mauvaise fin de matinée pour l'équipe M-Sport puisque Gus Greensmith était arrêté sur le routier pour changer une courroie d'alternateur. Ott Tanak est désormais passé sixième, trop loin toutefois du Finlandais pour espérer pouvoir le remonter à la régulière. L'Estonien devrait se promener demain matin pour garder ses gommes dans l'espoir de marquer les cinq points bonus dans la Power Stage.