Thierry Neuville: "Les titres sont perdus, maintenant espérons juste encore gagner une course"

Le pilote Hyundai et son patron Andrea Adamo tirent un bilan négatif mais réaliste après avoir subi la domination de Toyota en Grèce

Thierry Neuville: "Les titres sont perdus, maintenant espérons juste encore gagner une course"
©Hyundai

Le résultat de la Power Stage du Rallye de l'Acropole, avec un triplé Toyota, reflète la supériorité affichée par les Yaris sur le sol grec. Kalle Rovanpera a dominé l'épreuve de bout en bout et si Ott Tanak a pu sauver une deuxième place à 42 secondes face à Sébastien Ogier, c'est surtout car il bénéficiait d'une bien meilleure position de départ vendredi et que le septuple champion n'a pas pris de risque pour assurer un podium lui assurant quasi un huitième titre qu'il peut mathématiquement décrocher lors du prochain rendez-vous en Finlande où les WRC japonaises (avec le retour d'Esapekka Lappi) partiront plus que jamais favorites sur un terrain où Hyundai n'a jamais bien marché.

Bref, l'heure n'était pas aux réjouissances dans le camp coréen. Fidèle à son habitude, Andrea Adamo ne se voilait pas la face au micro de la RTBF: "Je nous donne une cote globale de 4 sur 10 pour ce rallye," a estimé le boss de Hyundai. "J'attribue un 12 sur 10 aux équipages qui ont dû se débrouiller et ont parfois dû solutionner des problèmes que nous leur avons créés. Rien n'a été. Nous avons été à nouveau victimes de problèmes qui auraient dû être résolus depuis longtemps. On a vu ce week-end que nos concurrents étaient plus forts. Prétendre que l'on peut encore lutter pour le titre constructeurs c'est du blabla pour faire des likes sur les réseaux sociaux. La vérité est que l'on doit tirer les leçons de ce qui nous arrive pour le futur."

Même constat du côté d'un Thierry Neuville très déçu: "Tous les espoirs de titres pilotes mais aussi constructeurs sont désormais perdus," a confié notre compatriote à sa chaîne nationale. "La fiabilité nous a permis de remporter deux couronnes des marques par le passé, mais aujourd'hui elle nous fait défaut. On a beaucoup trop de petits soucis qui nous ralentissent régulièrement et nous ont coûté plusieurs victoires. Et ici, même sans cela, j'aurais pu faire au mieux quatrième. On n'avait pas la vitesse pour jouer devant de toute manière."

Qu'espérer encore pour la fin de saison et les trois dernières manches? Pouvoir lutter pour un sixième titre de vice-champion face à Elfyn Evans et Kalle Rovanpera? "Deuxième ou quatrième cela m'est égal. Je préfèrerais remporter encore une course. Cela nous ferait plus plaisir."

Et pour 2022? "On va repartir d'une feuille blanche. Avec une toute nouvelle auto, une nouvelle règlementation. Je pense qu'on sera techniquement au niveau. Hyundai consent beaucoup d'efforts sur la nouvelle WRC1 Hybrid."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be