WRC Monza ES15: Et encore un meilleur temps pour Neuville, erreur d'Evans, Ogier leader avec 7.6

Plus de réel enjeu pour la Power Stage à partir de 12h18

WRC Monza ES15: Et encore un meilleur temps pour Neuville, erreur d'Evans, Ogier leader avec 7.6
©Hyundai

Thierry Neuville reste jusqu'ici invaincu ce dimanche puisque le Belge a ajouté un nouveau meilleur temps, son deuxième consécutif, à son palmarès. Et le but est certainement aussi de prendre les cinq points de l'ultime Power Stage.

Mais cette avant-dernière spéciale a été fertile en faits de course. On a d'abord été surpris de voir Kalle Rovanpera au départ en pneus... neige! Sans doute pour préserver des gommes fraîches et neuve pour l'ultime spéciale où il devrait pouvoir se lâcher en enfin après trois jours à assurer pour le titre constructeurs au cas où...

Ensuite, on a assisté aux pirouettes de Gus Greensmith et Oliver Solberg, surpris dans la même épingle. Puis, cela a été le plus gros accident de Takamoto Katsuta perdant le contrôle en freinant pour une chicane et tapant les ballots. Le Japonais a perdu 57 secondes et sa sixième place au profit de Teemu Suninen en achevant l'épreuve avec une roue avant gauche arrachée. Pas sûr que Toyota pourra réparer les dégâts importants en seulement quinze minutes...

Mais ce n'était pas fini. Si Dani Sordo a assuré son podium en lâchant encore 3.3 par rapport à son équipier belge (son avance est encore de 14.3), on a ensuite vu les Yaris des deux leaders ne se lâchant pas d'une seconde depuis plus de deux jours perdre soudainement et simultanément beaucoup de temps.

D'abord Elfyn Evans victime d'un tout droit, tête-à-queue moteur calé puis d'un second calage lui coûtant en tout 16.8. La victoire semblait définitivement perdue pour le Gallois, mais dans le même temps Sébastien Ogier, victime d'un excès de prudence, abandonnait 9.7 sur Neuville. De sorte que l'écart entre les deux équipiers est de 7.6 au départ de l'ultime spéciale de la saison. Normalement, c'est bon pour le Français, mais avec tout ce que l'on a vu lors du premier passage, on ne sait jamais. En tout cas, Ogier a clairement décidé d'assurer pour son 8e titre. A ce stade, avec l'avance qu'il possède désormais, il pourrait se permettre de perdre 2'19 dans la Power Stage et être toujours sacré. Seul un abandon pourrait donc encore le voir trébucher. Et c'est précisément de cela qu'il veut se préserver en ne prenant plus aucun risque sur cette spéciale où il est facile de partir à la faute.

ES14: Scratch pour Neuville, Ogier et Evans à égalité

La dernière journée du championnat du monde 2021 a démarré avec un scratch pour Thierry Neuville qui disait justement "vouloir profiter de ces derniers kilomètres de course avec une WRC Rally1 non hybride." "Je me régale même si je sais que ce ne sera pas suffisant pour récupérer la troisième place."

Effectivement, à deux spéciales du but, l'écart avec Dani Sordo, actuellement sur la troisième marche du podium, est de 17 secondes.

Devant, Elfyn Evans et Sébastien Ogier, n'ont pas réussi à se départager. Ils ont tous les deux signé le deuxième meilleur chrono, à une seconde de la Hyundai de notre compatriote. Le septuple champion du monde a toutefois eu beaucoup de chance de ne pas crever en touchant avec la roue avant droite dans une chicane. Mais heureusement pour lui, la jante a tout pris, pas le pneu.

Derrière, les positions restent inchangées. Oliver Solberg craignait d'avoir crevé et a levé un peu en fin de parcours. Le fils de Mister Hollywood reste toutefois cinquième devant Takamoto Katsuta, tandis que Teemu Suninen résiste à son ancien équipier chez Ford, Gus Greensmith.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be