WRC Croatie après ES12: Rovanpera crève, Tanak revient à 16.8 du leader finlandais

Thierry Neuville quatrième à 26.2 du podium après ses trois pénalités.

WRC Croatie après ES12: Rovanpera crève, Tanak revient à 16.8 du leader finlandais
©AFP

La matinée s'est mieux terminée qu'elle n'avait débuté pour Thierry Neuville et Martijn Wydaeghe. Quatrième après avoir écopé tard hier soir d'une pénalité d'une minute supplémentaire suite à un excès de vitesse en liaison (il faut respecter le code de la route entre les spéciales), nos compatriotes avaient débuté cette journée du samedi par une troisième pénalité de 10 secondes pour avoir pointé en retard à la sortie du parc d'assistance suite à un problème avec le système hybride. La fiabilité reste toujours un souci du côté du constructeur coréen.

Reparti le couteau entre les dents, le Saint-Vithois de Monaco a achevé la boucle par un meilleur temps, son deuxième sur ce rallye: "Je fais mon boulot," a-t-il confié à l'arrivée avec plein de sous-entendus... "J'essaie de garder la motivation même si ce n'est pas toujours facile. Je ne baisse pas les bras..."

Suite à un tout-droit dans l'ES12 où il a perdu une grosse dizaine de secondes, Craig Breen, troisième, n'est plus que 26.2 devant nos représentants.

Cela s'est mieux passé pour Ott Tanak qui, comme Kalle Rovanpera, avait opté pour quatre pneus pluie et deux slicks ce matin alors que tous leurs concurrents avaient pris l'option inverse avec quatre slicks. L'annulation à partir du passage de Neuville de la neuvième spéciale suite à la sortie de route d'Oliver Solberg (sa Hyundai a ensuite pris feu), indemne, a avantagé les deux premiers. Le retour de la pluie dans l'ES11 aussi: "C'était la spéciale la plus dure de ma vie," a indiqué Craig Breen."On ne voit pas plus loin que le bout de son capot et le grip est parfois proche du zéro."

Le leader Kalle Rovanpera y a crevé et perdu 54.5. "J'ignore où j'ai crevé, je n'ai rien touché..." La plupart des pilotes pestent contre Pirelli. C'est le cas notamment de Gus Greensmith qui dans l'ES12 a été victime de sa 5ème crevaison depuis le départ. Pierre-Louis Loubet en est à trois.

Revenu à 16.8, Ott Tanak a déclaré: "Il faut être chanceux avec les crevaisons ici. Je suis content de n'en avoir eu qu'une jusqu'ici..."

Moins de 17 secondes d'écart entre Rovanpera et Tanak, ce n'est rien sur une épreuve aussi compliqué et cela promet encore une belle bagarre lors de la seconde boucle de cet après-midi.

Thierry Neuville s'est lui mis à l'abri d'un retour d'Elfyn Evans et vise la troisième place d'un Craig Breen bien décidé à ne pas se laisser faire.

En WRC2, Yohan Rossel est toujours en tête sur sa Citroën C3, tandis qu'on déplore l'abandon de la Hyundai de Grégoire Munster. "La votre s'est arrêtée en liaison et n'a jamais voulu redémarrer..."

La mécanique coréenne n'épargne décidément pas les pilotes belges en Croatie...

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be