WRC Croatie fin 2ème journée: Rovanpera en patron, Neuville revient à 4.9 du podium

Les Hyundai en chasse pour les quatre dernières spéciales de ce dimanche

Après deux nouveaux scratches d'Esapekka Lappi (de retour en Super Rallye2, le jeune Finlandais avait l'avantage d'ouvrir la route ce samedi et de ne plus rien avoir à perdre) puis l'annulation de la 15ème spéciale car il y avait trop de brouillard (une regrettable première en rallye car c'est précisément dans des conditions dantesques que ce sont écrites quelques unes des plus belles pages de l'histoire de la discipline), Kalle Rovanpera a frappé un grand coup dans la courte dernière spéciale du jour. Après avoir abandonné près de 55 secondes suite à une crevaison dans l'ES11, le jeune Finlandais de chez Toyota s'est lâché histoire de casser les rêves de succès d'Ott Tanak. Désormais l'Estonien est repoussé à 19.9. Avec encore quatre spéciales à disputer, vraisemblablement sur le sec où les écarts sont réduits, les positions ne devraient logiquement pas changer. "D'autant que je ne suis pas vraiment en confiance avec ma Hyundai et que je ne peux dès lors pas sortir la grosse attaque," regrettait le champion 2019.

Un qui ne s'avoue pas vaincu par contre c'est Thierry Neuville. Malgré trois pénalités et un souci de moteur surchauffant et se mettant en mode sécurité dans l'ES13 où Thierry a raté le scratch pour 7 dixièmes, le Belge est revenu à 4.9 de la troisième place occupée par la Ford Puma de son ex-équipier Craig Green. "Je mérite ce podium," a déclaré le Belge. "Je pense exactement la même chose," a répondu l'Irlandais.

La lutte entre ces deux-là lors des 54 derniers km (4 spéciales) de dimanche promet d'être palpipante. Elle sera observée de loin par un Elfyn Evans à côté de ses pompes depuis le début de saison...

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be