WRC Croatie: Kalle Rovanpera arrache sa 4e victoire, Neuville sur le podium malgré une sortie dans la Power Stage

Le pilote Toyota a fait la différence dans l'ultime spéciale, Ott Tanak à 4.3

Quel final! Rattrapé et même dépassé par Ott Tanak après une crevaison samedi puis une averse favorisant le choix de pneus tendres de son rival, le leader du Mondial Kalle Rovanpera s'est craché dans les mains dans l'ultime spéciale. Et malgré des pneus durs ne l'avantageant pas, il a signé le meilleur temps et repris 5.7 à l'Estonien. Il récupère donc in-extremis la première place, signe sa quatrième victoire et empoche les cinq unités de la Power Stage. De quoi considérablement augmenter son avance en tête du Mondial où il compte désormais 29 unités d'avance sur Thierry Neuville.

"Wouaw, on a poussé fort sur la dernière et cela a payé. Jamais je n'aurais pensé pouvoir aller plus vite que Ott avec mes pneus durs," s'exclamait le jeune Finlandais. "C'est la plus belle victoire de ma carrière et la plus serrée aussi. Merci à mes ouvreurs qui ont fait du super boulot, mais aussi à l'équipe même si la prochaine fois il faudra avoir des meilleures informations météo car si on avait perdu cela aurait été à cause de notre choix de pneus influencé par le fait qu'on nous a dit qu'il ne pleuvrait pas..."

Battu, Ott Tanak est sportivement directement venu féliciter son rival: "Je n'ai honnêtement pas pris le risque de tout perdre pour Hyundai qui avait besoin de ces gros points," avouait l'Estonien. "On s'est battu jusqu'au bout pour la victoire grâce aux conditions et à mon choix de pneus..."

Sous-entendu nous ne sommes pas encore au niveau de Toyota.

Thierry Neuville a lui évité le pire en sortant de la route de manière spectaculaire à 6 km de l'arrivée. Sa Hyundai a piqué du nez dans un fossé et volé en l'air mais il a pu repartir et terminer l'ultime spéciale avec les deux roues avant crevées. Une erreur ne lui coûtant qu'une cinquantaine de secondes au final ce qui lui permet de conserver néanmoins un podium bien mérité après un week-end bien noir.

"Avec mon pneu dur à l'avant, j'ai bloqué au freinage et j'ai tiré tout droit," expliquait le Belge toujours deuxième du Mondial. "J'ai eu de la chance de pouvoir repartir et terminer. C'est pour compenser toute la malchance que j'ai eu les deux jours avant. C'est cela le rallye, des hauts et des bas. Au final, je suis content avec les 15 points."

Craig Green doit se contenter de la 4ème place devant Elfyn Evans. Les deux Britanniques ont plutôt déçu dans ces conditions.

La victoire en WRC2 revient à Johan Rossel sur sa Citroën C3.

ES19: Ott Tanak marche sur l'eau et prend la tête 1.4 devant Rovanpera avant la Power Stage!

Incroyable rebondissement! Le pari d'Ott Tanak de prendre avec lui des pneus tendres a payé avec l'arrivée d'une grosse averse inondant la 19ème spéciale. Du coup, alors que ses rivaux, moins rapides qu'en reconnaissances, faisaient juste de la survie, l'Estonien a repris près d'une demie minute à Kalle Rovanpera et pointe désormais en tête avec 1.4 d'avance sur le Finlandais avec la finale Power Stage! Ou l'on annonce à nouveau un temps sec...

"Si c'est sec, je peux encore espérer lutter pour reprendre la première place mais si ce n'est pas le cas, je n'ai aucune chance de lutter avec Ott avec mes pneus durs," regrettait le leader du Mondial, en tête depuis la première spéciale de vendredi. "C'est comme si on roulait sur de la glace... On n'a aucun grip."

"Même avec les pneus tendres, c'était de la survie," souriait Ott Tanak, heureux du bon coup qu'il venait de jouer à tout le monde.

Avec trois pneus tendres et un dur à l'avant gauche, Thierry Neuville signe le quatrième chrono à 19.8 de son équipier, derrière les deux Skoda Rally2 d'Emil Lindholm et Chris Ingram.

Le classement avant la décisive Power Stage est donc Tanak avec 1.4 d'avance sur Rovanpera. Thierry Neuville est isolé au 3e rang à 1.04.1 et pourra viser les cinq points bonus. Craig Breen est quatrième à 2.46.5 et Ekfyn Evans cinquième à 3.25.5

ES17-18: Rovanpera assure, Neuville récupère le podium

Choix de pneus à nouveau difficile ce matin pour les concurrents du Rallye de Croatie. Car si le temps est redevenu sec, la pluie menace encore et de la boue ressort toujours des cordes au fil des passages.

Premier sur la route, Esapekka Lappi a rajouté un nouveau meilleur temps à son palmarès dans la première spéciale de la matinée (ES17) avant de commettre une petite erreur (tout-droit) dans la suivante où Thierry Neuville a signé un impressionnant scratch (4.8 devant son équipier Ott Tanak) lui permettant de reprendre la 3ème place à un Craig Green avouant n'avoir aucun grip.

"On a fait une bonne spéciale," se réjouissait le Belge déterminé. "On veut ce podium et on va l'avoir."

Il possède désormais 7.8 d'avance sur la Ford Puma de l'Irlandais.

C'est d'autant plus encourageant que cette 18ème spéciale servira de "Power Stage" tout à l'heure à partir de 13h18.

Devant, Ott Tanak parti en pneus tendres en espérant la pluie jamais venue a perdu plus dans l'ES17 que ce qu'il n'a gagné par rapport au leader Kalle Rovanpera dans l'ES18. L'écart entre les deux premiers est désormais de 28.4 alors qu'il ne reste que deux spéciales et 27 km à disputer. Sauf catastrophe ou apparition de la pluie, il est impossible à ce niveau de reprendre plus d'une seconde au kilomètre.

A la régulière, le podium sera donc Rovanpera-Tanak-Neuville. Mais Thierry a encore montré ce matin que sans sa minute cinquante de pénalité, cela aurait pu être lui le grand vainqueur de ce Rallye de Croatie. Cela signifie que si elle n'est pas encore assez fiable, la Hyundai Hybride est désormais capable de rivaliser en performances pures avec les Toyota et les Ford.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be