WRC Sardaigne ES12: Neuville part en tonneau et abandonne, scratch pour Breen

Ott Tanak reste leader avec 29.8 d'avance sur la Ford Puma de l'Irlandais

Cette fois, c'est malheureusement terminé pour Thierry Neuville et Martijn Wydaeghe. Revenu à 27 secondes de la 7ème place de Takamoto Katsuta, le pilote belge est parti en tonneau après seulement 2,5 km dans cette douzième spéciale. Sorti la tête en bas, l'équipage a réussi à remettre sa Hyundai sur ses roues, mais il a perdu trop d'eau du radiateur, le moteur s'est mis à surchauffer et l'équipage belge a dû s'arrêter définitivement cinq kilomètres plus loin. C'est la première faute de l'équipage belge depuis le début de saison. Nos représentants espèrent maintenant pouvoir repartir demain pour viser au moins les cinq points bonus dans la Power Stage.

Devant Craig Breen signe son premier meilleur temps sur ce rallye et reprend deux petites secondes seulement à Ott Tanak déjà en mode "assurance" avec quasi une demie minute d'avance et encore cinq chaudes spéciales à disputer. Dani Sordo concède un peu de temps mais reste troisième à 40.4, six secondes et demi devant Pierre-Louis Loubet.

ES11: Ott Tanak enfonce le clou, triplé Hyundai

Nouveau scratch pour Ott Tanak lors du premier passage dans Erula Tula. Le pilote Hyundai devance ses équipiers Thierry Neuville (à 3.3) et Dani Sordo (à 5.1). L'Espagnol revient ainsi à 1.5 de la deuxième place de Craig Breen. Après une crevaison dans la spéciale précédente, Pierre-Louis Loubet y est allé prudemment. Le Corse est désormais 4ème à 45.2 et ne compte plus que 17 secondes d'avance sur son équipier et compatriote Adrien Fourmaux. Kalle Rovanpera est remonté au sixième rang en passant Takamoto Katsuta pas trop à l'aise sur ce rallye. Le Japonais est la prochaine cible de Thierry Neuville revenu à 26 secondes du septième rang. Six spéciales restent au programme de cette étape marathon sans aucune assistance pour les concurrents.

ES10: Lappi sort, Tanak solide leader 21.5 devant Breen

Coup de théâtre dans la première spéciale de cette deuxième étape du Rallye de Sardaigne, Tempio Pausania, avec la sortie de route en vue de l'arrivée du leader Esapekka Lappi. Le pilote Toyota a perdu le contrôle dans un enchaînement, l'arrière a touché les rochers ce qui a déstabilisé la Yaris finissant sa course dans le décor contre d'autres grosses pierres. Game over pour le Finlandais et seul pilote Toyota encore en lice pour la victoire.

Très chanceux hier avec l'annulation des deux spéciales alors qu'il avait un cardan cassé, Ott Tanak signe le meilleur temps 6.7 devant Craig Breen. Le pilote Hyundai reprend donc la tête de l'épreuve avec désormais 21.5 d'avance sur la Ford Puma de l'Irlandais. Dani Sordo monte sur le podium à 6.7 de l'Irlandais suite à la crevaison de Pierre-Louis Loubet perdant 16.1 sur le leader dans ce tronçon.

Malgré sa position sur la route pas beaucoup plus avantageuse que la veille (3ème), Thierry Neuville signe le 3e temps 7.7 après avoir perdu quelques secondes en début de spéciale: "Il y avait un chien sur la route. J'ai dû lever le pied pour ne pas l'écraser. J'ai perdu du temps, mais j'ai sauvé le chien."

Au classement général, Thierry remonte d'un cran. Il est désormais 8ème à 2.14.2 de son équipier, à 39.4 du leader du championnat du monde Kalle Rovanpera. Et à peine cinq secondes de plus de Takamoto Katsuta. Le Top 6 est maintenant l'objectif de notre compatriote à l'issue d'une longue journée sans assistance où il risque de sa passer encore pas mal de choses.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be