WRC Rallye de Sardaigne : Victoire pour Ott Tanak, la Power Stage pour Neuville toujours deuxième du championnat

Thierry Neuville a grappillé les cinq points bonus, Kalle Rovanpera (5e) a porté son avance au championnat à 55 unités !

Le Rallye de Sardaigne a rendu son verdict. En tête depuis la sortie de route d'Esapekka Lappi dans la dixième spéciale, la première de samedi, Ott Tanak a ensuite accumulé les meilleurs temps pour porter son avance à une minute et trois secondes sur la Ford Puma de son plus proche poursuivant

Craig Breen. L'Estonien signe son 15ème succès mondial et offre à Hyundai une première victoire de l'ère hybride très attendue. Après la crevaison privant sans doute Pierre-Louis Loubet d'un Top 3, Dani Sordo a assuré un deuxième podium en deux semaines.

Cinquième au final, Kalle Rovanpera n'a pas eu la partie facile et a peiné en ouvrant la route vendredi. C'est la première fois depuis le Rallye de Turquie 2019 qu'il n'y a pas de Toyota sur le podium final. Le Finlandais profite toutefois de l'abandon de Thierry Neuville pour encore accentuer son avance au championnat qui est désormais de 55 unités sur Thierry Neuville sauvant les cinq points de la Power Stage et 58 sur Ott Tanak.

« Ce n'était pas facile d'aller vite vu ma position sur la route, mais j'ai tout de même réussi à ne pas rentrer bredouille au terme d'un week-end compliqué, » avouait notre compatriote qui s'élancera donc deuxième dans trois semaines au Safari du Kenya où il a une sacrée revanche à prendre sur le mauvais sort. A propos de sa sortie il a encore ajouté : « J'ai juste été victime d'un manque de concentration. Maintenant, il n'y a plus grand chose à espérer pour le championnat pilotes, mais on va continuer à se battre pour décrocher des victoires. »

Mais il y a tout de même du positif à retirer de ce week-end sarde : « Oui, on a démontré que notre Hyundai est désormais aussi performante que la Toyota. Il nous reste maintenant à travailler sur la fiabilité pour la suite du championnat. »

Car même s'il a gagné pour la troisième fois pour Hyundai, on retiendra qu'Ott Tanak avait été victime d'un début d'incendie jeudi après un passage au shake down et qu'il avait cassé un cardan vendredi en fin de journée, sans conséquences fort heureusement suite à l'annulation des deux dernières spéciales. Sans l'incendie de la Hyundai Rallye 2 de Laurent Battut, la victoire en Sardaigne serait sans doute revenue à la Ford Puma de Craig Breen...

« Il reste certes du travail, mais on a fait un bon pas en avant, » a conclu le vainqueur du jour. « Je suis content pour les mécaniciens et tout les membres du team ne ménageant pas leurs efforts depuis des mois. »

Pour être complet, signalons encore la belle 17ème place absolue de Freddy Loix et Pieter Tsjoen, premier équipage belge et lauréats en Masters Cup devant Jourdan Serderidis et Fred Miclotte clôturant le Top 20.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be