WRC Safari 2ème étape: Kalle Rovanpera emmène un quarté Toyota, crash pour Neuville

La victoire se jouera entre les pilotes Yaris, Thierry Neuville reste 5ème à 11 minutes après avoir heurté un arbre dans la 11ème spéciale. Mais pourra-t-il repartir dimanche?

L'apparition de la pluie transformant certaines portions en véritables bourbiers dans l'après-midi, comme à la grande époque, a compliqué encore la tâche des rescapés du Safari du Kenya.

Revenu en troisième position à l'issue de la 12ème spéciale, Thierry Neuville a tenté de jouer son va-tout dans la dernière spéciale du jour. Mais le 13 ne lui a pas porté bonheur et après s'être enlisé, le pilote Hyundai a fini par se planter dans un arbre. Fin de l'aventure pour l"équipage heureusement indemne vu le manque de vitesse et la petite taille de l'arbre. Malgré les dix minutes de pénalité infligées pour ne pas avoir parcouru jusqu'au bout cette maudite 13ème spéciale, notre représentant reste 5ème du classement à 11 minutes. Il faut dire que Ott Tanak, Gus Greensmith et Adrien Fourmaux avaient déjà renoncé avant. Et qu'Oliver Solberg sur la i20 rescapée pointe à plus de 12 minutes. C'est moins de la moitié du retard de Jourdan Serderidis et Fred Miclotte, huitième à 24.45.6

Devant, les quatre Toyota Yaris WRC1 caracolent en tête avec le jeune Kalle Rovanpera, portant diminué physiquement, maîtrisant parfaitement son sujet malgré qu'il ne se sent pas très bien. Alors qu'il reste une étape, le Finlandais de 21 ans possède 40.3 d'avance sur son équipier gallois Elfyn Evans, 1.15.6 sur Takamoto Katsuta et 2.38.3 sur Sébastien Ogier.

"Dans la dernière c'était de la folie," s'exclamait le Finlandais. de 21 ans. "Mes pisseurs ne fonctionnaient pas bien et je ne voyais plus très clair."

Mais dans sa tête, il voit très clair et s'apprête à faire tranquillement un nouveau pas vers son premier titre de champion du monde des rallyes.

S9-10: Deux scratches pour Neuville à 7.4 du podium, Tanak out

La matinée a déjà été rude au Kenya avec les abandons des Ford de Gus Greensmith suite à son demi tonneau, mais aussi d'Adrien Fourmaux suite à un bris de suspension. Et dans la dernière spéciale du jour, c'est Ott Tanak, en lice pour le podium, qui s'est arrêté à un km de l'arrivée.

Le début de journée s'est très bien passé par contre pour Thierry Neuville. Après un deuxième chrono, le pilote Hyundai a enchaîné avec deux scratches, ses premiers sur ce rallye. Suite au retrait de son équipier estonien, le Belge est remonté au 4ème rang (à 47.3 du leader) et ne pointe plus qu'à 7.4 de la troisième marche du podium actuellement occupée par le Japonais Takamoto Katsuta, victime d'une crevaison à la fin de l'ES10.

Devant les deux autres Yaris de Kalle Rovanpera et Elfyn Evans sont séparées par 19.4. Le Finlandais donne l'impression de bien contrôler son avance et la situation. Mais en Afrique, vous n'êtes jamais à l'abri d'un pépin. D'autant que la seconde boucle démarrant à 13h07 s'annonce encore plus cassante que la première...

A noter que le Greg de Belgique Jourdan Serderidis, assisté de Fred Miclotte dans l'habitacle de sa Ford Puma M-Sport, continue tranquillement sa course et occupe actuellement le 9ème rang à moins de six secondes de la 8ème place de la Skoda de Kajetanowicz, leader en WRC2.

ES8: Meilleur temps pour Evans devant Neuville, nouveaux déboires pour Ford

Longue de plus de 29 km, la première spéciale de cette 2ème étape a de nouveau été un cauchemar pour les pilotes Ford. Gus Greensmith y a perdu 23 minutes suite à un demi tonneau, Adrien Fourmaux a cassé sa suspension arrière gauche et crevé contre une pierre, tandis que son équipier Craig Breen a perdu plus d'une minute dans sa poussière. Seul Sébastien Loeb, premier sur la route, s'en est bien sorti avec le cinquième chrono.

Devant le scratch est revenu à Elfyn Evans remontant à la deuxième place du classement général à 16.1 de son équipier Kalle Rovanpera. Le Gallois a devancé Thierry Neuville de 3.6.

"J'ai été gêné en fin de spéciale par des soucis de visibilité, je ne voyais plus très bien à travers mon pare-brise après avoir touché quelque chose," se plaignait le Belge. "Le comportement de l'auto n'est pas encore optimal."

N'empêche, le pilote Hyundai a grappillé quelques secondes. Il est toujours 5ème mais à 54.8 du leader et seulement 21.2 de son équipier Ott Tanak, plutôt prudent dans ce secteur.

Après avoir gagné douze secondes et récupéré la deuxième place hier soir suite à la correction d'un de ses chronos (quand il avait été gêné par l'accident de Breen), Takamoto Katsuta a reperdu un rang et pointe actuellement en troisième position à 27.1 de la première des Yaris.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be