WRC Estonie: Rovanpera s’envole, Lappi crève et offre la 4ème place à Neuville

Dix-neuf secondes séparent désormais les deux Toyota de tête.

WRC Estonie: Rovanpera s’envole, Lappi crève et offre la 4ème place à Neuville
©Belga

La suprématie des Toyota et particulièrement de ce diable de Kalle Rovanpera se sont confirmées, les deux équipiers se partageant les quatre scratches de la matinée (3 pour le jeune leader du championnat) de cette deuxième étape. L’écart entre les deux hommes est désormais de 19.1 secondes à l’avantage du Finlandais bien parti pour remporter demain son cinquième succès en six courses et se rapprocher encore un peu plus d’un premier titre mondial qu’il pourrait cueillir bien avant la finale du Japon.

Derrière les deux Yaris, un Ott Tanak impuissant sur ses terres ne peut faire que constater la supériorité des WRC japonaises. Sur la dernière marche du podium, l’Estonien pointe désormais à 57.6 du leader et a définitivement remis à 2023 ses espoirs de succès à domicile.

Derrière ce trio, Esapekka Lappi défendait bien sa quatrième place jusqu’à ce qu’un pneu déjante à la réception d’un jump dans l’ES12 où il perdait plus de 2’20 en changeant une roue. L’addition était encore plus lourde pour Gus Greensmith lui aussi crevé à la réception d’un saut, tandis qu’Oliver Solberg devait s’arrêter en spéciale pour retirer les caches du radiateur après que sa Hyundai ait brouté de l’herbe lors d’une « coupe » en début de spéciale.

Du coup, Thierry Neuville, relativement prudent depuis ce matin, héritait de la 4ème place. Isolé à 1.50.1, le Belge pense déjà à la Power Stage et à la Finlande dans trois semaines. « La confiance est un peu revenue mais on manque toujours d'adhérence. On a jusqu'à la fin de journée pour optimaliser nos réglages, » confiait notre compatriote au milieu d'une séance d'essais grandeur nature où il tentait de ne plus trop brutaliser son équipier Martijn Wydaeghe : « Il a un peu mal au dos à la réception de certains jumps. »

Le pilote Hyundai possède désormais plus d’une minute d’avance sur Takamoto Katsuta et Adrien Fourmaux sur la première des Ford, toujours en lutte pour la cinquième place.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be