WRC Estonie: Kalle Rovanpera comme à la parade, Neuville 4e sans ennui

Cinquième succès de la saison pour le pilote Toyota sur une autre planète. Notre compatriote au pied du podium sans un seul scratch.

Pour la deuxième année et sans avoir jamais eu à forcer son talent, Kalle Rovanpera a remporté ce dimanche après-midi le Rallye d’Estonie, septième manche du championnat du monde. Le jeune Finlandais a décroché son cinquième succès en six courses après avoir signé 15 meilleurs temps sur vingt-quatre, le dernier dans la Power Stage détrempée avec 22.5 d’avance sur son plus proche poursuivant ! Il porte ainsi son avance à 83 unités sur Thierry Neuville au championnat. A ce rythme, il pourrait mathématiquement être couronné dès la manche belge d’Ypres dans un mois.

Tous les résultats du Rallye d'Estonie

En tête vendredi matin quand il était avantagé par sa position de départ, Elfyn Evans a perdu la tête et le contact avec son équipier quand la pluie est apparue en fin de journée. Mais une fois à armes égales samedi, le Gallois, deuxième à une minute, a confirmé qu’il n’était pas à la hauteur de Rovanpera. Pas plus qu’Esapekka Lappi d’ailleurs, encore décevant. Les deux seuls pilotes capables de rivaliser à la régulière avec la nouvelel star du Mondial sont Ott Tanak et Thierry Neuville. Mais ces derniers doivent composer avec le manque soit de fiabilité soit de vitesse de leur Hyundai et ont donc dû se contenter des troisième et quatrième rangs, bien loin des deux Yaris de pointe.

"Il y a un problème fondamental dans le développement de notre voiture, » a déclaré l'Estonien, humilié devant son public par ce petit podium à près de deux minutes de la place qu'il convoitait. « Je me bats plus contre ma Hyundai que contre mes rivaux. On a encore beaucoup de travail. J'ai eu des soucis de freins lors des deux dernières spéciales, mais ce n'est rien à côté du véritable souci de comportement."

La fiabilité au rendez-vous pour Neuville

Quatrième à 3.53.3 après avoir perdu une minute dans l’ultime Power Stage sans aucune visibilité en raison d’une parebrise plein de buée, Thierry Neuville n’a pas eu de grosse avarie cette fois. Un petit tout droit, une sortie un peu large furent ses seuls contre-temps. Mais pour une fois que la fiabilité était au rendez-vous, c’est la performance qui faisait cruellement défaut, le Belge, fait très rare, n’ayant pas réussi à signer le moindre meilleur temps, même pas dans les étapes shows revenues aux Ford de Craig Breen et Adrien Fourmaux.

"Je me suis vite retrouvé isolé à la quatrième place" , expliquait notre compatriote. Qui aurait été la sixième sans la sortie de Breen et la crevaison de Lappi… "Il n'y avait plus rien à gagner. Je ne pouvais pas jouer avec les gars devant. Dès lors, mon rallye s'est transformé en séance d'essais grandeur nature."

Mais apparemment, pas moyen de trouver le set-up miracle comme en attestent les chronos des Hyundai lors de l’ultime Power Stage.

Voilà qui n’est pas de très bon augure à trois semaines de la Finlande, traditionnellement la course la plus difficile pour les Coréennes. Les ingénieurs – parmi lesquels le Carolorégien Christian Loriaux – ont encore pas mal du pain sur la planche pour que leurs pilotes retrouvent la confiance dans leur monture et puissent enfin défier les Toyota.

Déception, encore, chez Ford

Nouvelle déception aussi enfin dans le clan Ford avec les sorties de routes de Craig Breen qui aurait pu jouer le podium et de Pierre-Louis Loubet ainsi que le bris de suspension contraignant Gus Greensmith à l’abandon ce dimanche. Une fois n’est pas coutume, seul Adrien Fourmaux a pu sauver l’honneur avec une modeste septième place. Dans le camp M-Sport, c’est plutôt du côté des pilotes que le bât blesse quand Sébastien Loeb n’est pas là. Promu pour la première fois sur une Fiesta Rally1 chez lui, le jeune Jari Huttunen réussira-t-il à sortir de l’ombre de son compatriote Rovanpera et offrir un résultat digne de ce nom à Malcolm Wilson en Finlande ? Depuis la victoire surprise de Monte-Carlo, la Puma n’a fait qu’enchaîner les contre-performances et n’a jamais pu confirmer son réel potentiel.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be