Mauvaises habitudes du Covid et le WRC1 passe sans bruit…

Osons le dire.

Mauvaises habitudes du Covid et le WRC1 passe sans bruit…
©Belga
Si l’on se réjouit de la venue (pour la deuxième année) d’une dizaine de WRC1 à Ypres, le prix à payer pour voir de loin les stars du WRC est exagéré. Nous ne parlons pas des 100 euros (les resquilleurs sont très nombreux) faisant qu’il y a moins de monde en spéciales. La date, au milieu du mois d’août, y est pour quelque chose. Mais l’ambiance autour de la Grand...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité