WRC Ypres (Après ES16) : Tänak augmente son leadership après l'abandon de Neuville

Cela se jouera demain entre l'Estonien et Evans !

WRC Ypres (Après ES16) : Tänak augmente son leadership après l'abandon de Neuville
©L.P.R

Thierry Neuville ayant renoncé dans la spéciale précédente, Ott Tänak est désormais le dernier espoir de Hyundai pour une victoire sur le Rallye d'Ypres. Devant contenir Elfyn Evans (Toyota), l'Estonien ne s'est pas fait prier pour réaliser le scratch dans Hollebeke 2... et tacler son équipier belge à l'arrivée, TN ayant minimisé les problèmes de transmission du champion 2019 quelques heures plus tôt.

"Comme Thierry l'a dit auparavant, je n'ai probablement pas eu de problème de transmission. C'est dommage ce qui s'est passé, mais je pense qu'au sein de l'équipe, nous ne devrions pas nous battre les uns contre les autres. Je ne sais pas ce qui lui a pris", lâche Tänak.

Dans cette ES16, Tänak devance Kalle Rovanpera (Toyota) pour neuf dixièmes. Evans est 3ème à 1,9 seconde. On retrouve ensuite Adrien Fourmaux (Ford, + 5,4), Takamoto Katsuta (Toyota, + 7,4), Oliver Solberg (Hyundai, + 8,5), Esapekka Lappi (Toyota, + 12,1) et Gus Greensmith (Ford, + 26,9).

Au classement cumulé, Tänak porte son avance à 8,2 secondes sur Evans. Lappi, promu 3ème, est à 69 secondes. En lutte pour la 4ème place, Solberg voit Fourmaux revenir à 14 secondes.

Quatre spéciales seront au menu demain pour conclure le rallye d'Ypres 2022. Rendez-vous 8h43 pour le premier passage dans Watou.

WRC Ypres (Après ES16) : Tänak augmente son leadership après l'abandon de Neuville
©DR

Après ES15 : Catastrophe pour Neuville qui sort et abandonne

Le scénario que personne n'avait envie de voir chez les fans belges s'est produit dans le deuxième passage dans Wijschate. Thierry Neuville s'est fait surprendre dans un virage à gauche, sa Hyundai finissant dans le fossé. "M**** !", jurait le pilote Hyundai à plusieurs reprises. L'i20 n°11 parvenait à repartir grâce à l'aide des spectateurs mais les dégâts étaient trop importants et Thierry n'avait d'autre choix que de quitter la spéciale. La catastrophe pour TN qui dit adieu à sa première victoire de l'année et perd de gros points au championnat.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres et c'est Ott Tänak (Hyundai) qui signe le scratch avec 3,1 secondes d'avance sur Elfyn Evans (Toyota). Kalle Rovanpera (Toyota) est 3ème à 3,6 secondes. Adrien Fourmaux (Ford) n'échoue qu'à quatre dixièmes sur l'unique Puma encore bien classée. Oliver Solberg (Hyundai) est 5ème à une seconde du Français, juste devant Esapekka Lappi (Toyota) et Takamoto Katsuta (Toyota).

Neuville hors-jeu, Tänak récupère la tête devant Evans. 6,3 secondes séparent les deux hommes. Lappi récupère la troisième marche du podium provisoire à 57,7 secondes. Le Top 5 est complété par Solberg et Fourmaux, ce dernier ayant écopé d'une pénalité de 20 secondes pour avoir pointé deux minutes en retard après avoir été arrêté par la police en liaison.

WRC Ypres (Après ES16) : Tänak augmente son leadership après l'abandon de Neuville
©DR

Après ES14 : un coup Neuville, un coup Evans

Statu quo en ce début d'après-midi sur le Rallye d'Ypres. Si Thierry Neuville a signé le scratch dans Reninge 2 (ES13), Elfyn Evans (Toyota) a répondu avec le scratch dans Dikkebus 2 qui faisait office de 14ème spéciale.

Le Gallois a devancé Kalle Rovanpera (Toyota) de cinq dixièmes et Ott Tänak (Hyundai) pour 1,7 seconde. Thierry Neuville se contentait pour sa part du quatrième temps, à 2,8 secondes d'Evans. "J'étais un peu trop prudent mais notre équipe nous a dit que la spéciale était très sale", commente TN. "Maintenant on sait plus ou moins où il faut faire attention côté suspension. Il y a encore un peu de place à l'amélioration de la performance mais on va rester comme ça, c'est bien"

Derrière Neuville, on retrouve Takamoto Katsuta (Toyota, + 4,4), Esapekka Lappi (Toyota, + 5,4), Oliver Solberg (Hyundai, + 6,2) et Adrien Fourmaux (Ford, + 6,2). Nouvelle spéciale difficile pour Gus Greensmith (Ford) malgré les réparations de M-Sport, le Britannique pointant à 23 secondes.

Neuville possède 17 secondes d'avance sur Tänak au classement cumulé. Mais l'Estonien n'a plus que trois secondes de retard sur Evans qui se fait pressant. Lappi est quatrième à 69 secondes tandis que Fourmaux et Solberg, pointant à près de trois minutes, continuent de se chamailler pour la 5ème place.

WRC Ypres (Après ES16) : Tänak augmente son leadership après l'abandon de Neuville
©DR

Après ES12 : Neuville creuse l'écart sur Tänak et Evans

Après avoir repris la tête dans Wijtschate, Thierry Neuville a enfoncé le clou dans le premier passage dans Hollebeke qui marquait la fin de la première boucle de ce samedi. Le Belge a réalisé un nouveau scratch, mettant 6,4 secondes à Elfyn Evans (Toyota), 9,9 à Kalle Rovanpera (Toyota) et, surtout, 10,1 secondes à Ott Tänak (Hyundai) ! Grâce à cette performance, le fer de lance de Hyundai prend une belle avance au classement cumulé et conforte sa place de leader.

"Je ne sais pas vraiment si Ott a des problèmes de transmission", explique TN. "S'il en a, alors moi je ne roule que sur trois cylindres ! Bien sûr, nous voulons nous battre pour la victoire et je devais tenter le coup de prendre un risque. Nous nous améliorons un peu avec la voiture mais j'ai l'impression qu'il y a encore quelque chose de plus à trouver en performance"

Le Top 8 de cette ES12 de Hollebeke est complété par Esapekka Lappi (Toyota), Adrien Fourmaux (Ford), Takamoto Katsuta (Toyota) et Oliver Solberg (Hyundai). Gus Greensmith (Ford), des suites de sa sortie dans l'ES10, a encore traîné sa misère en spéciale et est très loin aux chronos.

Neuville possède désormais 16,2 secondes d'avance sur Tänak au cumulé. A 21,5 secondes, on retrouve Evans tandis que Lappi est dans un no man's land à 58,7 secondes. Pointant à près de trois minutes, Fourmaux et Solberg se battent pour la 5ème place et ne sont séparés que par quatre secondes.

Le départ de l'ES13 avec le deuxième passage dans Reninge sera donné à 15h13.

WRC Ypres (Après ES16) : Tänak augmente son leadership après l'abandon de Neuville
©DR

Après ES11 : Neuville se fâche et prend la tête !

On attendait une réponse de Thierry Neuville et elle a bel et bien eu lieu dans le premier passage dans Wijtschate. Le Belge, qui avait perdu la tête du Rallye d'Ypres pour un petit dixième face à Ott Tänak (Hyundai), a sorti le grand jeu pour signer le scratch. Le pilote Hyundai devance Elfyn Evans (Toyota) pour 3,2 secondes, Esapekka Lappi (Toyota) pour 5,8 secondes et Tänak pour 6,2 secondes.

Résultat, le Saint-Vithois reprend la tête au classement cumulé pour 6,1 secondes face à Tänak tandis que Evans est troisième à 15,1 secondes. "Ça va mais la voiture est un peu nerveuse. D'une certaine manière, le chrono n'est pas si mauvais donc il faut s'en contenter", commente TN.

Le Top 8 de la spéciale est complété par Kalle Rovanpera (Toyota, + 11,1), Adrien Fourmaux (Ford, + 12,2), Oliver Solberg (Hyundai, + 12,6) et Takamoto Katsuta (Toyota, + 13,4). Pour Gus Greensmith, la matinée vire au cauchemar. Sorti dans la spéciale précédente, le pilote Ford a bouclé la spéciale au ralenti avec une Puma bien endommagée. Avec plus de trois minutes perdues, tout espoir de bon résultat s'est envolé pour Gus.

WRC Ypres (Après ES16) : Tänak augmente son leadership après l'abandon de Neuville
©DR

Après ES10 : Drapeau rouge suite à la sortie de Breen !

Le premier passage dans Dikkebus a fait une victime de premier ordre ce matin : Craig Breen. L'Irlandais s'est fait surprendre dans un virage à gauche, sa Ford Puma partant en tonneaux avant de prendre feu. L'équipage était heureusement indemne mais la spéciale était neutralisée, tous les concurrents qui ne se sont pas encore élancés ou qui étaient encore dedans au moment du crash étant conduits vers l'ES11.

Seuls Kalle Rovanpera, Adrien Fourmaux, Oliver Solberg et Takamoto Katsuta avaient rejoint l'arrivée. L'ES10 a été agitée pour Ford M-Sport puisque Gus Greensmith était également signalé à l'arrêt pour changer une roue !

Ott Tänak a peut-être eu un répit. Ce matin, lors de l'ES9 de Reninge, il avait pris le meilleur sur Thierry Neuville au classement cumulé pour un petit dixième de seconde, l'Estonien étant 2,6 secondes plus rapide. Mais le champion 2019 se plaint de soucis de transmission. "Je suis inquiet car ils ont commencé à se déclarer dans l'ES9. Je ne sais pas si je pourrai tenir jusqu'au bout", admet Ott.

Dans Reninge, Neuville avait quant à lui perdu du temps en signant "seulement" le sixième chrono. "C'était une spéciale assez délicate pour démarrer la journée. C'était assez sale par endroits et j'étais un peu prudent. Les sensations dans la voiture sont bonnes, c'est donc le principal", avouait le Saint-Vithois.

Au classement cumulé, Neuville est donc deuxième avec un petit dixième de retard sur Tänak. Elfyn Evans (Toyota) est troisième avec 12 secondes de retard, Esapekka Lappi étant quatrième avec 39,4 secondes de retard.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be