WRC Ypres: Seb Bédoret: "Mon dernier rallye de l'année"

Voici quelques réactions des Belges à l'issue de la 12ème spéciale

WRC Ypres: Seb Bédoret: "Mon dernier rallye de l'année"
©LPR

Sébastien Bédoret:

"Je savais depuis l'arrivée de la première spéciale que je ne pourrais pas rééditer ma performance de l'an dernier où j'avais devancé durant deux jours les ténors du WRC2. Je manque clairement de rythme. J'étais le plus rapide au shake down après six passages dans la même spéciale, mais durant le rallye c'est différent. Je n'ai plus rien de prévu pour la suite de la saison. Il est devenu de plus en plus difficile de trouver de l'argent. 60.000 euros pour Ypres, ce n'est pas rien. Heureusement que Jourdan Serderidis m'a aidé. Comme il le fait avec d'autres."

Grégoire Munster: "J'aurais aimé monter sur le podium du WRC2, mais Johan Rossel a augmenté la cadence et même si j'ai l'impression de rouler mieux qu'hier, je perds du temps. Je reste néanmoins deuxième du BRC. Serais-je au départ de Rouler dans deux semaines? Je ne sais pas. Cela dépend des tests en Grèce car c'est le week-end avant l'Acropole. Un deuxième titre de vice-champion de Belgique ne m'amènerait de toute manière pas grand chose."

Gino Bux: "Nicolas n'a pas pointé une minute à l'avance et on n'a pas de pénalité. Je suis content de mon rallye, mon sixième seulement en quatre roues motrices et le premier à Ypres avec ce type d'auto. Cela fait trois mois que je n'avais plus roulé et je ne suis pas loin des ténors du mondial alors que c'est tout de même encore un autre rythme qu'avec l'Alpine l'an dernier. Stéphane Lefèbvre est vraiment très rapide, surtout ici où il roule chez lui. Le voir devancer les Mikkelsen, Rossel ou Ingram me fait plaisir et donne encore plus de valeur au championnat belge. Je vais participer aux quatre dernières manches du BRC avec pour objectif de décrocher le titre de premier Belge!"

Freddy Loix: "Dommage cette crevaison hier. Je me suis arrêté pour changer de roue contre l'avis de Pieter. On a perdu pas mal de temps et la première place du Masters. Il est désormais impossible de remonter sur Armin Kremer à la régulière. Si l'on ne gagne pas ici, nos chances de décrocher la couronne mondiale des plus de 50 ans seront faibles. On verra si on va dès lors en Espagne. On a été bloqué durant deux minutes par la sortie de route de Pieter-Jan Michael Cracco dans Wijtschate mais ils vont rectifier notre chrono."

Amaury Molle (leader en RGT): "Je ne m'attendais pas à mener la catégorie pour ce one shot avec l'Alpine A110. Même si on n'était pas venu pour enfiler des perles. On s'amuse bien et on a pris une bonne avance maintenant sur Paul Lietaer. Si l'on me reverra encore avec cette auto cette année? Je ne sais pas, il faut demander à Alpine Centre Brussels qui m'a donné un bon coup de pouce pour Ypres. Pour le reste, je prépare déjà 2023 où j'espère disputer 6 rallyes minimum en Rally2."

Jos Verstappen: "J'en garde sous la pédale pour être sûr de rester sur la route. Le rallye est une discipline où je peux encore clairement m'améliorer dans le futur. Je m'amuse beaucoup en tout cas. Même en ne roulant pas à fond, c'est difficile et l'on se fait quelques frayeurs."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be