Les rallymen mondiaux unanimes: "Le WRC a besoin d'une épreuve comme Ypres"

Véritable plébiscite pour la manche belge du Mondial

Bien sûr il y des choses à améliorer. Comme l'aménagement du parc d'assistance pour plus de convivialité et de proximité avec le public ou le timing afin que les journalistes puissent parler un peu plus avec les pilotes. Mais globalement, même s'il y a eu pas mal d'accident (tous sans gravité), la deuxième édition mondiale du Rallye Ypres Belgium fut un succès. Et la majorité des pilotes en redemande.

"Le WRC doit avoir ce type d'épreuve très spécifique dans son calendrier," estime le vainqueur Ott Tanak. "On ressent ici la passion pour notre discipline. Il y a énormément de monde sur les spéciales, mais aussi dans les villages. Et cela durant une semaine. On se sent aimé en Belgique."

Même son de cloche du côté d'Elfyn Evans: "L'ambiance est fantastique. Les spéciales sont compliquées certes, mais maintenant après deux ans on a vu qu'on pouvait rivaliser avec le spécialiste local."

Esapekka Lappi n'est pas un grand fan du parcours belge, "mais c'est vrai qu'il y a une atmosphère particulière ici sur la Grand Place, sur les liaisons. Et puis l'horaire est cool. J'avais l'impression de participer à une épreuve Historique. On commence tard et on fini tôt grâce à un parcours très concentré donc moi cela me va."

Maintenant reste à voir s'il y aura encore de la place au calendrier. Et si les organisateurs pourront trouver l'argent nécessaire pour payer éventuellement les droits de calendrier. "C'est bien cela le problème," estime Alain Penasse, directeur du club organisateur. "Aux mêmes conditions que cette année, on serait directement partants. Mais si on doit payer le prix normal, sans l'aide du gouvernement, c'est impossible."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be