WRC Acropole ES15: Hyundai a figé les positions entre Neuville et Tanak

Scratch pour le Belge qui possède 29.3 d'avance avant l'ultime Power Stage à 12h18

Thierry Neuville s'est rapproché de sa première victoire de la saison en signant le meilleur temps dans l'avant-dernière spéciale du Rallye de l'Acropole repoussant son équipier Ott Tanak à 29.3, mais surtout en recevant la consigne de "garder les positions".

"On a reçu le message avant le départ de cette spéciale que l'on devait assurer nos positions dont il n'y avait plus aucune raison d'attaquer," a déclaré Ott Tanak le visage fermé.

Thierry Neuville, lui affichait un large sourire: "On croise les doigts. Il ne reste plus qu'une spéciale. On ne va pas prendre de risques dans la dernière."

Nul doute que des discussions vont encore avoir lieu dans les deux heures nous séparant de la Power Stage. Et au final, ce sont peut-être les dirigeants coréens de la marque qui auront le dernier mot. Et l'on sait qu'ils n'aiment pas inverser les positions. Thierry Neuville l'avait appris à son détriment il y a deux ans en Sardaigne quand Dani Sordo ne lui avait pas offert sa victoire alors que notre représentant était encore en lice pour le titre face à Seb Ogier. Il n'y a dès lors pas de raison pour qu'aujourd'hui cela change...

ES14: Le plus rapide, Tanak n'est pas prêt à se contenter de la 2ème place, Neuville ne veut pas entendre parler de consigne

L'abandon d'Elfyn Evans, trahi par son turbo sur la liaison menant à la première spéciale, a rendu la position du management de Hyundai encore plus délicate. Avec Pierre-Louis Loubet désormais quatrième à plus de deux minutes, Julien Moncet devrait calmer ses pilotes et les prier d'assurer gentiment le premier triplé de l'histoire de Hyundai. Le problème est qu'aucune décision n'a encore été prise. Les positions n'ont pas été figées entre les deux leaders et l'on n'a pas garanti non plus à Ott Tanak que Thierry lui offrirait la première place et les sept points supplémentaires qui vont avec. Du coup, les deux hommes continuent à attaquer au risque de sortir ou de casser leur mécanique mettant ainsi en péril les intérêts de leur équipe. Car Thierry et Ott sont des leaders qui veulent gagner et se battent avant tout pour eux-mêmes.

Dans cette spéciale, Ott a signé le scratch et repris 2.9 à Thierry Neuville. Le troisième pointe à 17 secondes. C'est dire que les deux hommes continuent à tout donner.

"Personne ne m'a parlé ce matin," a déclaré l'Estonien. "Alors je sais ce qu'il me reste à faire. Je donne tout, je pousse, mais je crains que ce ne sera pas suffisant."

De son côté, Thierry Neuville fait la sourde oreille et ne veut pas entendre parler de consigne. Pas question pour le Belge d'offrir son premier succès de l'année à son équipier mieux placé que lui au championnat: "Je gère mon avance et assure un fantastique triplé pour l'équipe. Un rallye se joue sur les spéciales..."

On est curieux de voir comment Julien Moncet, directeur sportif de l'équipe, va gérer cette situation tendue entre ses deux leaders.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be