Pas de Seb Loeb ni de Greensmith à Monte-Carlo

Jourdan Serderidis sera le 3e et dernier pilote en Puma WRC1

Pas de Seb Loeb ni de Greensmith à Monte-Carlo
Pas de Seb Loeb ni de Greensmith à Monte-Carlo ©AFP

Au lendemain de la clôture officielle des engagements, les organisateurs du prochain Rallye Monte-Carlo ont fait savoir que l'édition 2023 débutant le 19 janvier prochain réunirait 75 équipages dont 10 WRC1 et 16 WRC2.

On peut donc logiquement en déduire qu'au-delà des quatre Toyota Yaris WRC (avec Kalle Rovanpera, Elfyn Evans, Sébastien Ogier et Takamoto Katsuta) et des trois Hyundai (avec Thierry Neuville, Esapekka Lappi et sans doute plutôt Craig Breen) il n'y aura que trois Ford Puma WRC1 pour Ott Tanak, Pierre-Louis Loubet et...notre Grec Jourdan Serderidis. Une info entretemps confirmée. Aucun accord n'a pu être trouvé avec Red Bull pour aligner le tenant du titre monégasque Sébastien Loeb, une grosse partie du budget Ford servant à payer l'Estonien. Gus Greensmith pourrait toutefois retrouver son volant au sein des troupes de M-Sport dès la deuxième manche en Suède.

Seulement neuf voitures pour le podium, cela confirme bien, hélas, que le très coûteux règlement WRC1 hybride (on aurait demandé plus de 300.000 euros de location à François Delecour qui s'est rabattu sur une Skoda de chez Toksport) ne représente pas l'avenir à long terme.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...