Les métiers de l'ombre du sport (2/6): ”Sans un bon copilote, le meilleur rallyman du monde ne peut pas aller vite”

Ex-copilote de Thierry Neuville avec qui il a décroché cinq titres de vice-champion du monde, de retour au sommet du WRC aux côtés du Corse Pierre-Louis Loubet, Nicolas Gilsoul nous donne quelques bonnes notes sur le difficile métier d’équipier.

Le métier de copilote en rallye: un vrai job de l'ombre.
Le métier de copilote en rallye: un vrai job de l'ombre. ©Owen Houles Photography
Dans la série des métiers de l’ombre, celui d’équipier en rallye est prépondérant. Un équipage c’est comme un couple. Il faut s’entendre, que la sauce prenne pour que le mariage soit réussi et que la performance soit au rendez-vous. Le meilleur des équipiers ne gagnera jamais en naviguant un mauvais pilote. Mais l’inverse est vrai aussi. Rôle aussi ingrat que celui d’entraîneur d’une équipe de football, fusible toujours prêt à sauter quand cela ne tourne pas rond...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité