Grégoire Munster après sa 9e place en WRC2 au Monte-Carlo: “Il va falloir revoir nos ambitions à la baisse”

Grégoire Munster réaliste après avoir terminé la manche d'ouverture de la saison à quasi cinq minute de la Skoda de Gryazin.

Les Ford pas à la fête non plus en WRC2. Sans erreur, Grégoire Munster termine à près de cinq minutes de la Skoda du vainqueur Nikolay Gryazin.
Les Ford pas à la fête non plus en WRC2. Sans erreur, Grégoire Munster termine à près de cinq minutes de la Skoda du vainqueur Nikolay Gryazin. ©WRC

Ce que l’on pouvait craindre à la signature de son nouveau contrat de pilote officiel Ford M-Sport en WRC2 s’est confirmé lors de ce Rallye Monte-Carlo. La Fiesta n’est plus du tout à la fête dans sa catégorie. Adrien Fourmaux a terminé à près de deux minutes de la Skoda de Gryazin, Grégoire Munster à quasi cinq.

“Adrien a passé le week-end à nous dire qu’il ne pouvait pas aller plus vite, ” explique Grégoire. “C’est une excellente référence et sans les crevaisons d’Oliver Solberg et de Stéphane Lefèbvre, il aurait terminé septième. Tout est dit. Il roule en Ford depuis 2019. Il y a trois ans, il signait le scratch dans le Turini avec la Fiesta devant Ostberg, Solberg, Gryazin et Rossel. Et aujourd’hui, en attaquant très fort, il en prend onze en 15 km. Je pense que cela reflète le potentiel actuel de la voiture. On va faire le débriefing avec Jourdan (Serderidis) mais je pense qu’il va falloir revoir les objectifs un peu à la baisse. Viser le podium me paraît compliqué. Les Skoda sont très rapides. On va plutôt dire l’un ou l’autre Top 5. ”

Les 8 enseignements du Monte-Carlo 2023

D’un autre côté, Grégoire et Louis Louka ont rallié l’arrivée et accumulé les kilomètres, ce qui est positif : “On n’a pas commis une seule erreur. On a emmagasiné de l’expérience ce qui était le but ici. On a tous les deux connu des soucis de freins dans les spéciales avec pas mal de descentes de cols. Il va falloir travailler là-dessus. Maintenant, on va essayer de se rapprocher au maximum d’Adrien en cours de saison. Ici, on l’a devancé une fois et terminé deux fois dans la même seconde. Un bon début. Tout en espérant que sur la terre, là où la puissance est moins importante, nous serons un peu plus dans le coup. On manque vraiment de moteur et quand cela monte comme ici cela n’aide pas… ”

Monte-Carlo 2023: tous les résultats

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...