WRC Mexique : Ogier vers un nouveau record, Neuville à 4 secondes de la 2e place

Il reste 61 km à notre compatriote pour rattraper Elfyn Evans et éventuellement s’emparer de la tête du Mondial.

Thierry Neuville va-t-il s'emparer de la 2e place du Rallye du Mexique et de la tête du Mondial? Le pilote Hyundai en est capable.
Thierry Neuville va-t-il s'emparer de la 2e place du Rallye du Mexique et de la tête du Mondial? Le pilote Hyundai en est capable. ©Worldwide Copyright: Hyundai Motorsport GmbH / Fabien Dufour

Au petit jeu des pronostics d’avant-course, Thierry Neuville s’était mis deuxième entre les Toyota d’Evans et d’Ogier. Ce pourrait encore être le cas, mais avec un ordre inversé des deux pilotes Yaris.

Depuis l’abandon sur sortie de route d’Esapekka Lappi dans la première spéciale de samedi matin, Sébastien Ogier est isolé en tête. Avec 35.8 d’avance au moment d’aborder les quatre dernières spéciales de ce dimanche totalisant 61 km, le Français va pouvoir se contenter de gérer. Et s’il marque suffisamment de points bonus lors de la Power Stage, il pourrait, en plus d’établir un nouveau record de sept victoires mexicaines, se retrouver en tête du Mondial. Avant la Croatie qu’il disputera également le mois prochain. Pas mal pour un semi retraité intérimaire. Voilà qui pourrait lui donner des idées pour la suite… D’autant qu’il n’a actuellement pas d’autre programme, que Toyota ne lui a pas trouvé de remplaçant, que Takamoto Katsuta ne répond pas vraiment aux attentes et que Thierry Neuville et Ott Tanak seront deux sérieux rivaux pour Toyota et Rovanpera dans la course au titre.

Et si l'intérimaire Seb Ogier s'attaquait quand même à un 9e titre mondial?

On est impatient de connaître ses déclarations à ce sujet à l’issue de la course.

Thierry Neuville pourrait lui aussi éventuellement prendre la tête du Mondial. Pour cela, il doit terminer deuxième et reprendre au moins six points à Kalle Rovanpera qu’il doit devancer, tout comme Ogier, lors de la spéciale bonus.

C’est clairement à la portée de notre compatriote qui a signé quatre meilleurs temps lors de la seconde étape de ce samedi et s’est rapproché à 4.3 du premier accessit d’un Elfyn Evans vendant chèrement sa peau. Mais que le Belge a déjà avalé plus d’une fois.

”C’est clairement l’objectif maintenant de passer deuxième,” a confié le pilote Hyundai. “Mais attention, il reste le gros morceau de Otates, 35 km où il peut se passer beaucoup de choses.”

Dans un sens comme dans l’autre.

Revenu onzième au classement général malgré les 12’33 perdues vendredi, Ott Tanak aura lui pour mission de remonter le plus haut possible pour grappiller encore quelques points. Mais le plus important est que l’Estonien a pu constater hier que sa Puma se comporte plutôt bien et est capable de rivaliser avec les meilleures sur la terre. De bon augure pour la suite…

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...