Si Tanak reste devant Ogier ce dimanche, le Belge pourrait chuter au 3e rang.

Voiture détruite ce samedi, Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul ne pourront évidemment pas repartir ce dimanche pour l’ultime étape. Ils ne disputeront donc pas la Power Stage et rentreront bredouilles du Chili. Après deux succès en Corse et en Argentine, c’est un zéro pointé. Leur premier depuis leur sortie de route lors de la finale australienne du Mondial 2018 où leur baroud d’honneur s’était mal terminé.

Indemnes , ils n’ont heureusement pas perdu le titre hier. Seulement de gros points. Jamais idéal bien sûr, mais pas catastrophique non plus.

Si Ott Tanak confirme sa supériorité en s’imposant cet après-midi pour la deuxième fois de la saison après la Suède et que Sébastien Ogier monte à nouveau sur le podium, c’est le Français qui reprendra la tête du Mondial avec entre huit et maximum treize unités d’avance sur nos représentants. En gros, la situation et les positions seront inversées.

Et si l’Estonien de chez Toyota signe le carton plein avec la victoire et les cinq points bonus, il dépassera le Belge pour seulement deux unités. Thierry a donc brûlé un joker, mais restera quoi qu’il arrive dans le match pour sa première couronne. Et comme dans toute mauvaise chose il y a toujours du positif, il pourrait, s’il est relégué au 3e rang du championnat, se retrouver troisième sur la route au Portugal. Un avantage vis-à-vis de ses deux concurrents directs.

On le répète: le principal est que l’équipage n’ait rien de cassé. La lutte continue.