La Turquie incertaine, Gran Canarias avancé d'une semaine, le Japon sans doute annulé

Tous les jours on en sait un peu plus concernant le nouveau calendrier WRC de la deuxième partie de saison sur lequel figure le Ypres Rally.

A l'heure actuelle, sept rallyes figurent encore sur la liste. Mais on a appris qu'il y avait encore des doutes - pas nécessairement liés au corona - du côté de la Turquie et, après l'annonce ce matin de l'annulation du GP du Japon de F1 en raison des difficultés liées aux voyages hors Europe, on ne voit pas comment le rallye du Japon pourrait avoir lieu quelques semaines plus tard. L'annonce ce jour de l'avancée du Rally Grand Canarias d'une semaine, soit le dernier week-end de novembre, semble confirmer qu'il ne faut plus compter sur le Japon qui devait se dérouler une semaine avant l'Espagne.

Autre précision: le Rallye d'Estonie prévu pour le retour du WRC n'est pas le DirtFish Rally lui aussi programmé en Estonie du 7 au 9 août. Il s'agit de deux organisations distinctes.

Enfin concernant le Rallye d'Ypres WRC, il pourrait se conformer au nouveau format "Covid-19" imaginé par la FIA pour réduire sensiblement les coûts avec un shake down le vendredi matin et une première courte étape le vendredi en fin d'après-midi. Ce qui vu la date impliquerait quelques spéciales nocturnes qu'on n'est plus habitué à voir sur asphalte en WRC qu'au Monte-Carlo.

Concernant l'étape dominicale, il semblerait qu'elle serait composée de trois ou quatre spéciales dans la région spadoise. Avant la "Power Stage" dans le cadre du Championnat du Monde de rallycross à Francorchamps. Pour autant qu'un accord financier soit trouvé avec le circuit et les organisateurs du WRC...

L'organisateur du Spa Rally n'a pas été contacté pour céder quelques unes de ses spéciales. A priori, ce sont les membres de la Targa Florio qui s'occuperont eux-mêmes de la recherche du parcours et des contacts avec les communes et autorités locales. "Pour moi, le soleil brille pour tout le monde et je serai très heureux si une manche du WRC se déroule effectivement dans notre pays," confie Christian Jupsin . C'est bon pour le rallye. C'est vrai que j'aurais dû innover en mars dernier en concrétisant mon idée de faire un grand show dans la nouvelle arène de Francorchamps avec les voitures de rallye. La pandémie nous en a empêchés et les dégâts occasionnés par le coronavirus a créé visiblement une opportunité pour Ypres. Tant mieux pour eux et les fans belges. Je pense que cela ne nous enlèvera rien. Que du contraire. De toute manière, nous avons déjà reçu toutes nos autorisations et on ne devra pas modifier notre parcours à cause du WRC."

Voilà qui est clair et très fair-play de la part de l'organisateur du Spa Rally que l'on verra avec son team DG au départ de Ypres début octobre avec les Citroën de Kris Princen et de Guillaume de Mevius. "J'ignore encore si on s'engagera au rallye belge uniquement ou en WRC. Tout cela est trop neuf, change tous les jours et doit encore être discuté avec le RACB notamment."

Il serait sympa d'offrir aux principaux concurrents belges l'opportunité de disputer cette manche mondiale à domicile et de pouvoir disputer la 3e étape et le show à Francorchamps tout en marquant des points pour leur championnat national.