L'épreuve scandinave a pris son envol vendredi matin...

Cette performance ne change rien au déroulement du rallye mais elle fait quand même plaisir à voir. Thierry Neuville (Hyundai) a signé le meilleur temps dans la super-spéciale de Torsby avec un chrono en 1:42.4. Les cinq premiers se tiennent en une seconde avec le 2e temps pour Sébastien Ogier (Toyota, + 0.3), Esapekka Lappi (Ford, + 0.4), Elfyn Evans (Toyota, +0.8) et Takamoto Katsuta (Toyota, + 0.9). La situation demeure évidemment inchangée au classement général.

Evans est sur un boulevard pour l'emporter avec une avance de 17.2 sur Ott Tänak (Hyundai), 28.8 sur Sébastien Ogier (Toyota) et 29.3 sur Kalle Rovanpera. Lappi complète le Top 5 à 34.7. Cinq secondes séparent le Finlandais de Neuville mais ce dernier estime qu'il sera très difficile d'aller chercher son rival alors qu'il ne reste qu'une spéciale de 21,19km à disputer demain midi.

© DR

Après ES8 : statu quo au classement, une seule spéciale dimanche !

La deuxième journée Rallye de Suède 2020 est aussi palpitante qu'un épisode de Dierrick. Aucun chamboulement de la hiérarchie n'est à signaler malgré les positions de départ différentes par rapport à la veille. Auteur d'un sans-faute ce matin, Elfyn Evans (Toyota) a contrôlé son avance sur Ott Tänak (Hyundai) et Kalle Rovanpera (Toyota). Avant la super-spéciale de cet après-midi, la nouvelle recrue de l'équipe japonaise possède 16.9 d'avance sur Tänak et 28.0 sur Rovanpera. Sébastien Ogier (Toyota) et Esapekka Lappi (Ford) suivent à 29.3 et 35.1.

Sixième avant le coup d'envoi de la journée, Thierry Neuville (Hyundai) est toujours 6e du général avec un retard de 40 secondes sur Evans. "C'est un peu mieux qu'hier mais pas assez pour se mêler à la lutte aux avant-postes", constate le Saint-Vithois.

Rendez-vous à 15H pour le coup d'envoi de la super-spéciale de 2.8 km dans Torsby. Après cela, les concurrents ne prendront la piste qu'une seule fois ce dimanche suite à l'annulation du premier passage dans Likenas initialement prévu à 10h08. La Power Stage, également prévue dans Likenas, débutera à 12h18. Au total, il ne restera plus que 24km à parcourir...

Après ES5 : Evans conclut en tête, Neuville se maintient 6e

La spéciale-sprint de 2,8km dans Torsby n'a pas chamboulé le classement du Rallye de Suède. Si Ott Tanak (Hyundai) a signé le scratch, l'Estonien n'a devancé que 2 dixièmes Elfyn Evans (Toyota). Grâce à sa régularité, l'ex-pilote Ford garde la tête avec 8 secondes d'avance sur le Balte. R.A.S pour Thierry Neuville (Hyundai) qui souffre toujours de sa position d'ouvreur et doit se contenter de la 6e place. "Je suis satisfait de notre vitesse ici", commente le Saint-Vithois. "Evidemment, je ne peux me satisfaire d'une 6e place mais c'est le mieux que nous pouvons faire jusqu'à présent. Vu que ce rallye est très court, ce sera difficile de remonter dans le classement.". Samedi, quatre spéciales, exactement les mêmes qu'aujourd'hui, seront au menu.


Après ES4 : Evans emmène un doublé Toyota, Neuville reste 6e

Ultime spéciale de la matinée, l'ES4 de 18 kilomètres de Nyckelvattnet s'annonçait comme un juge de paix. Sentant le souffle d'Ott Tanak (Hyundai) sur sa nuque à l'issue de la spéciale précédente, Elfyn Evans (Toyota) a signé un scratch bienvenu en 9:02.9. L'ex-pilote Ford a été plus rapide de 8.5 secondes que le champion en titre qui fut en délicatesse sur la glace cassante. Cela fait les affaires de Kalle Rovanpera (Toyota) qui en profite pour prendre la 2e place au classement général. Deuxième de la spéciale, le Finlandais est à 7.9 de son équipier.

Sébastien Ogier (Toyota) signe le 3e chrono devant Tanak tandis que Esapekka Lappi (Ford) complète le Top 5. On retrouve ensuite Craig Breen (Hyundai), Teemu Suninen (Ford) et notre Thierry Neuville (Hyundai) qui a concédé 10 secondes sur Evans, bien handicapé par sa position d'ouvreur. "C'était très difficile car je n'avais aucune trajectoire inscrite et la glace manquait atrocement", peste le Saint-Vithois. "Mais nous avions néanmoins un bon rythme. Nous continuerons à tout donner." Neuville est toujours 6e du général mais à 22 secondes d'Evans.

Après ES3 : Evans et Tanak s'échauffent, Neuville perd une place

Un duel entre Elfyn Evans (Toyota) et Ott Tänak (Hyundai) est en train de se profiler. Lors du 1er passage dans Finnskogen qui faisait office de troisième spéciale, le champion en titre a réalisé le scratch en 10:13.4. La nouvelle recrue du team d'Alzenau a devancé Evans de neuf dixièmes. Ce dernier garde toutefois les rênes du Rallye de Suède pour deux petits dixièmes. Les deux hommes ont fait le vide autour d'eux puisque le 3e de la spéciale, Kalle Rovanpera (Toyota), est à plus de quatre secondes devant Sébastien Ogier (Toyota), Esapekka Lappi (Ford) et Craig Breen (Hyundai). Désavantagé par sa position d'ouvreur, le Saint-Vithois a signé le 7e temps, à 8.4 de Tanak, et perd la 5e place du classement général pour deux dixièmes face à Lappi.

Après ES2 : Evans premier leader, Neuville 5e et sur des œufs

Après l'annulation de la première spéciale du Rallye de Suède hier soir en raison de la météo trop clémente, les concurrents ont officiellement débuté cette épreuve qui restera à jamais comme extraordinaire dans l'histoire du WRC en raison des conditions exceptionnellement douces rencontrées à cette période de la saison dans cette région du monde. Ayant la lourde tâche d'ouvrir la route, Thierry Neuville était crédité du 5ème chrono. Le pilote Hyundai laissait 4.4 sur la tête. "Cette première spéciale chronométrée s'est bien passée mais je m'attends à ce que les suivantes soient plus difficiles", admettait le Saint-Vithois. "Ma voiture souffre de sous-virage et j'ai du mal à garder de la vitesse dans les virages."

C'est un tout bon Elfyn Evans (Toyota) qui a surgi pour signer le scratch de la SS2 de Hof-Finnskog d'une longueur de 21,26km. Le Gallois a réalisé un chrono de 9:43.9, devançant pour 1.1 Ott Tänak (Hyundai) qui emmène le clan coréen. Derrière l'Estonien, les Yaris WRC sont en formation avec les 3e et 4e chronos de Kalle Rovanpera (+ 2.0) et Sébastien Ogier (+ 2.9). Derrière Thierry Neuville, le premier Top 10 est complété par Esapekka Lappi (Ford), Teemu Suninen (Ford), Craig Breen (Hyundai), Jari-Matti Latvala (Toyota) et Takamoto Katsuta (Toyota).