Thierry Neuville a vécu un bon vendredi en Turquie. Après avoir pris le shakedown à son compte au matin, le Saint-Vithois a signé le scratch dans la première spéciale de la journée à Içmeler. Le pilote de la Hyundai n°11 a abattu les 13 kilomètres chronométrés en 10:13.1, devançant pour trois secondes ces équipiers Ott Tänak et Sébastien Loeb. "J'ai réalisé une bonne spéciale mais les conditions sont très difficiles", commentait Thierry. "J'ai essayé de ne pas prendre de risque car je sais que le rallye sera très éprouvant. Nous devons connaître un beau week-end et viser la victoire pour nous relancer dans le championnat". Le quinté de la spéciale est complété par les Toyota Yaris d'Elfyn Evans et Sébastien Ogier.

La deuxième spéciale n'allait hélas pas être du même tonneau. Gêné par la poussière, Thierry ne pouvait faire mieux que le septième temps du passage dans Gökçe et faisait part de son mécontentement. "Je suis furieux !", pestait TN. "La poussière pose problème ici et ce depuis toujours. Malheureusement, personne ne veut nous écouter...". La France est à l'honneur dans cette spéciale avec Sébastien Loeb devant son ancien équipier Sébastien Ogier. Les deux Tricolores ne sont séparés que par 5 dixièmes. Suivent les Toy' de Kalle Rovapera et Elfyn Evans.

Au classement provisoire, c'est donc Sébastien Loeb qui se retrouve aux commandes pour 1"2 de mieux que Neuville. On retrouve ensuite les trois Yaris d'Ogier, Evans et Rovanpera. Les cinq premiers sont regroupés en trois secondes, ce qui en dit long de l'intensité des débats. La première Ford Fiesta, celle Teemu Suninen, est 6ème à 4"2.

Six spéciales seront au menu ce samedi, l'ES3 de Yesilbelde, longue de 31,79km, démarrant à 7h50.