Après leur accident, Thierry et Nicolas ont chuté à la 3e place du championnat, à 12 points seulement du Français.

A l'image de la Hyundai complètement disloquée de l'ex-leader Thierry Neuville, le classement du Mondial a été tout à fait chamboulé à l'issue du Rallye du Chili remporté ce dimanche par l'Estonien Ott Tanak.

Assurant sa première position depuis le gros crash des Belges le pilote Toyota s'est finalement imposé avec vingt-trois secondes d'avance sur un Sébastien Ogier résistant jusqu'au bout au nonuple champion Sébastien Loeb (finalement à 7.1 de son compatriote) s'offrant son premier podium avec Hyundai.

Le pilote Citroën profite du retrait de l'équipage belge, bien évidemment dans l'incapacité de repartir en Rally2, pour reprendre la tête du Mondial. Avec un total de 122 points, le Français devance désormais son ex-équipier Ott Tanak de 10 unités et Thierry Neuville de douze. Alors que le cap de la mi-saison sera franchi dans un peu plus de deux semaines au Portugal, le championnat WRC est totalement relancé.

«On dit souvent que dans toute mauvaise chose, il y a toujours du positif à retirer, » commentait Thierry quelques heures seulement après son accident. «Nous sommes certes relégués à la 3e place, mais nous restons au contact des leaders. Nous allons céder notre balai à Sébastien pour le Portugal où nous bénéficierons d'une meilleure position de départ. Cela devrait nous aider à pouvoir briguer à nouveau la victoire, comme l'an dernier. Ce n'est pas un crash qui va nous faire perdre notre motivation ou faire rouler moins vite, rassurez vous. »