Thierry Neuville isolé à la 4e place espère quelques points bonus dans la Power Stage.

Marquée par la polémique autour du drapeau rouge brandi suite à la sortie sans gravité d'Esapekka Lappi (la direction de course a-t-elle été influencée ou pas par Citroën), la 2e étape du Rallye du Mexique s'est achevée par trois spéciales show que se sont partagés les trois pilotes Hyundai. Un scratch de plus donc à mettre à l'actif de Thierry Neuville, isolé à la quatrième place, à 45 secondes d'Ott Tanak, soit exactement le temps perdu sur crevaison lors de la première vraie spéciale. C'est dire qu'il aurait pu jouer le podium à la régulière sur cette épreuve même si sa position de départ n'a jamais été idéale.

"On revient de loin, on n'a plus rien à gagner à la régulière donc on économise les pneus et on cherche à affiner les réglages pour la Power Stage," confie notre compatriote qui risque fort de perdre la 2e place du championnat en cette fin de journée au profit de Sébastien Ogier. A trois spéciales de l'arrivée, le pilote Citroën compte en effet 27 secondes d'avance. Assez pour pouvoir assurer un cinquième succès au Mexique et se relancer ainsi au championnat.

Deuxième Elfyn Evans (Ford Fiesta) va avoir beaucoup de mal à résister au retour de la Toyota d'Ott Tanak qui en décrochant un premier accessit réaliserait une toute bonne opération sur un rallye où il balayait.

Après avoir tenu des propos très durs à l'égard de son ancienne équipe Citroën, l'éphémère leader Kris Meeke occupe la 5e place. En tête à l'issue de la spéciale où Sebastien Ogier a crevé, l'Irlandais a crevé à son tour dans la suivante où il a perdu nettement plus de temps (1'30) et endommagé sa suspension ce qui l'a obligé à parcourir la spéciale suivante au ralenti.
Il reste trois spéciales à parcourir aujourd'hui, la Power Stage à suivre en direct sur la RTBF démarrant à 19h18.