WRC Loeb et Sordo ont pris des pénalités pour aider Thierry.

Condamnés à ouvrir la route ce samedi après avoir été stoppés en plein élan vendredi suite à un mystérieux problème d’alimentation d’essence, Dani Sordo et Sébastien Loeb ont vite cédé leur balai. Pour la première fois cette saison, Hyundai a usé de la stratégie au profit de son numéro 1, Thierry Neuville. Ou plutôt pour désavantager Sébastien Ogier.

Andrea Adamo et son staff ont effet demandé à l’Espagnol puis au Français de pointer volontairement en retard pour venir s’intercaler entre la Citroën C3 du sextuple champion et la i20 WRC de son principal challenger. Objectif : ne plus nettoyer la route pour Ogier (passé du coup de 7e à 5e sur la route) mais bien pour leur équipier belge.

Une décision qui a fait grincer des dents…

"Pas sûr que cela change grand-chose, mais cela en amuse certains", souriait Thierry qui n’avait pas prévu de mettre un verre à ses équipiers pour les remercier. "Le patron le fera peut-être", souriait-il.

"Je n’ai pas besoin de commenter cela", râlait Monsieur Ogier oubliant peut-être avoir souvent profité lui aussi des sacrifices de ses équipiers.

"Je n’aime pas agir de la sorte, mais on m’a donné un ordre et j’ai obéi", commentait pour sa part le nonuple champion Seb Loeb.

"On a suscité un peu d’émotion dans le paddock", souriait le boss Italien Andrea Adamo. "C’est de bonne guerre. Seb Ogier a joué à cela avant nous. Après ce qui est arrivé hier, on essaie de sauver ce qui peut l’être et de donner un max de chance à notre candidat au titre."

Quant aux soucis rencontrés lors de la première étape, on n’en saura pas plus. "Problème d’alimentation en essence. Je ne veux pas entrer dans les détails, désolé", regrettait Andrea Adamo.

Erreur technique ou humaine ? "Ce sont des hommes qui font la technique…"

Pas de doute, le patron de Hyundai Motorsport a le sens de la formule…