Suninen première victime, Ogier troisième derrière les deux Toyota et juste devant Loeb

Très attendu, le premier verdict du Monte-Carlo et de la saison est tombé peu après 20h du côté de Selonnet au terme d'une première spéciale à moitié verglacée.

Des conditions particulièrement délicates dans lesquelles on a enregistré déjà de gros écarts. Et le premier scratch de la saison est revenu sans trop de surprises à Ott Tanak. Equipé de quatre pneus clous comme tous les pilotes WRC à l'exception de Thierry Neuville (deux clous seulement), le pilote Toyota a devancé son équipier, le revenant Kris Meeke de 5 secondes.

"Je suis très heureux. Cette Yaris me donne confiance, " s'exclamait le Britannique à l'arrivée. "J'ai perdu quelques secondes en raison de la sortie de route de Suninen. J'ai vu de l'agitation quand je suis arrivé et j'ai instinctivement ralenti."

Derrière les deux pilotes de Toyota, à 10.9, on retrouvait Sébastien Ogier prenant rapidement ses marques aux commandes d'une Citroën pourtant délicate à piloter dans ces conditions. "C'est pas mal, je suis content pour une première."

Le Français devancait de douze secondes son prédécesseur et compatriote Sébastien Loeb, meilleur pilote Hyundai. "Les pilotes devant moi ont beaucoup les virages et à certains endroit c'était déjà le chantier," expliquait le nonuple champion.

Mais le plus heureux d'être à l'arrivée de cette difficile première spéciale était notre Thierry Neuville bon 5ème compte tenu qu'il n'avait que deux pneus cloutés devant, deux slicks à l'arrière et deux autres dans son coffre. "Je me suis montré prudent dans les portions les plus glissantes où il était dur de stopper la voiture avec seulement deux pneus cloutés. Mais je n'ai pas perdu trop et normalement je devrais récupérer pas mal de temps dans la suivante qui est quasi sèche et où je serai le seul à pouvoir monter quatre slicks."

Le scratch est à prévoir. Reste à voir s'il pourra reprendre 26 secondes en 20,59 km à la Toyota de Tanak.

Derrière ce quintet, les grands perdants s'appelaient Esapekka Lappi (à 32.7 sur la seconde C3) Jari-Matti Latvala (à 35.4), pas en confiance avec une voiture réglée trop souple, Andreas Mikkelsen (à 37 secondes et surtout onze derrière son équipier Neuville moins bien chaussé) et surtout Teemu Suninen sorti de la route dans la première partie de la spéciale. Le départ de la deuxième spéciale est prévu à 20h41. C'est seulement à l'issue de celle-ci qu'on saura si Thierry Neuville, qui devrait y signer le scratch, aura ou non réussi son pari.