Il n'y a que quelques plaques de neige sur les 4 km de la spéciale d'essai programmée à partir de 10h ce jeudi sur les hauteurs de Gap. 

Mais les supporters belges s'installent déjà. Parmi eux, Renato, parti depuis la Belgique avec sa femme, son chien et un couple d'ami néerlandais depuis dimanche matin. « Pour éviter les camions sur la route, » nous explique-t-il dans un Français savoureux. « On est avec nos mobilhomes et l'on suit les rallyes depuis plus de 40 ans. D'abord en Belgique puis depuis 13 ans en WRC. Mon plus lointain souvenir remonte à Michèle Mouton avec la Fiat 131 Abarth à Ypres. J'ai soutenu depuis des années Guy Colsoul et surtout Paul Lietaer, un fou, très spectaculaire. Il vient d'acheter une nouvelle Ford Cosworth. »

Sa casquette vissée sur la tête, Renato ne peut nier ses origines. « Je viens du Limbourg. L'été je suis les courses cyclistes et durant la saison hivernale, les rallyes. J'ai même été voir le prologue du Dakar à Paris il y a une vingtaine d'années. Je suis super bien équipé. Et l'on s'y prend à l'avance pour avoir les meilleures places. Regardez ici, on est à 100m à peine du plus beau virage de la spéciale. On regarde en général les 15 ou 20 WRC et puis hop on reprend la route pour l'étape suivante. »

Notre compatriote avoue être un grand supporter de.... « Sébastien Loeb !, » s'exclame-t-il spontanément. « Je logeais au même hôtel que lui lors de mon premier rallye en Allemagne. Et depuis, je suis un grand fan. Si vous le voyez, dites lui bonjour de ma part, » plaisante-t-il. Et Thierry Neuville lui lance-t-on ? « Bien sûr, en tant que Belge, je le supporte aussi. »

Le voit-il enfin sacré champion du monde cette année ? « Il a une chance, mais pour moi il est encore trop jeune. Il commet encore des erreurs. Dans un an ou deux peut-être. Mais s'il est sacré, promis j'achèterai une nouvelle casquette Neuville champion du monde. Loeb n'a malheureusement aucune chance car il ne dispute que six rallyes. Mais il est toujours bon, on l'a vu en Espagne. »

On prend congé de nos compatriotes nous montrant leur « anti-gel ». Une bouteille de whisky tenue au frais dans un morceau de neige. « On vous attend demain matin pour le petit déjeuner, avec des oeufs cuits dehors. C'est cela l'ambiance du rallye. »

Rendez-vous est pris. En s'éloignant, on constate que la colonne des mobilhomes s'est allongée. Comme au Tour de France, il faut se lever tôt pour avoir les meilleures places. Et sur les spéciales du Monte-Carlo, les supporters belges sont souvent en première ligne...