Certains diront qu'il a trop de chance. Disons plutôt que le septuple champion du monde possède unsacré talent, une énorme expérience et une super voiture, la Toyota Yaris WRC. Relégué au septième rang samedi, à 2'11 du leader au terme de la quatrième spéciale après un bris de suspension, le Français n'a jamais baissé les bras. Et a entamé une remontée dont lui seul à le secret.Meilleur performer du rallye, il n'a pas volé cette 53ème victoire mondiale que son équipier Takamoto Katsuta n'a même pas dû lui offrir. Seb est allé la chercher tout seul comme un grand après l'abandon malheureux de Thierry Neuville.«Je suis bien évidemment particulièrement heureux de ce succès. D'où je reviens, c'est pas mal. Vendredi soir, je n'aurais jamais imaginé pouvoir encore l'emporter,» avouait le Gapençais. "Mais sur un rallye comme celui-ci il peut se passer tant de choses, les écarts sont plus importants et je savais que ce n'était pas impossible non plus. Bien sûr, j'ai été aidé par l'abandon de Thierry ce matin. Je suis désolé pour eux, mais cela fait partie du sport. C'est arrivé à Elfyn dès la deuxième spéciale. De mon côté, j'ai eu la chance de pouvoir continuer. Il est clair que je fais une très bonne opération au championnat même si l'on est qu'à la moitié et c'est encore loin d'être terminé."


Au championnat WRC, Ogier s'envole et compte désormais 34 unités d'avance sur son équipier gallois et cinquante-six sur Thierry Neuville toujours troisième malgré son retrait de ce matin et un gros au score.En constante évolution depuis le début d'année, Takamoto Katsuta est ravi avec son premier podiumen WRC arrivé plus vite que prévu. Le Japonais termine deuxième à 21.8, tandis que Ott Tanak complète le podium en arrachant les cinq points de la «Power Stage» et sauvant l'honneur de Hyundai.On notera encore la très belle quatrième place (son meilleur résultat en 3 rallyes WRC) et le premir scratch à mettre à l'actif du jeune Français Adrian Fourmaux assisté du Hutois Renaud Jamoul sur laFord Fiesta M-Sport.Prochaine manche du WRC, du 15 au 18 juillet en Estonie.