WRC

Le pilote VW a mené de bout en bout. Verschueren et Bédoret complètent le podium


Le scratch lors des six premières spéciales avant d'assurer puis de s'imposer pour la troisième fois de la saison après le Haspengouw et le TAC, Kris Princen n'a pas changé de tactique. Au volant d'une toute nouvelle VW Polo, le champion de Belgique a montré à tous ses rivaux qu'il restait bien le principal favori à sa propre succession.

« Tout a été parfait d'un bout à l'autre, » s'exclamait le Trudonnais bouclant les quinze spéciales avec 12.2 d'avance sur la Skoda de Vincent Verschueren. « A partir de la 2e boucle, j'ai tourné autour des mauvaises cordes pour éviter les crevaisons. »

Victime justement d'une crevaison à l'avant gauche lui coûtant une trentaine de secondes dans l'ES10 alors qu'il tentait de résister au retour de Seb Bédoret, Cédric Cherain échouait finalement au 5e rang. Troisième au départ de l'ultime spéciale, Verschueren prenait finalement le meilleur pour douze secondes sur Bédoret. Enfin un bon résultat cette saison pour l'ex-champion de motocross. Adrian Fernémont et Cédric Cherain complétaient le Top 5 devant un Ghislain de Mevius manquant toujours un peu de rythme. Auteur d'un meilleur temps, Patrick Snijers le devançait avant d'abandonner sur bris de transmission au début de la dernière boucle.

Victoire en deux roues motrices de la BMW de Gunther Monnens, Grégoire Munster s'imposant à nouveau facilement en traction avant tout comme en Junior.

Enfin, l'Historic est revenu à la Ford Sierra Cosworth de Dirk Deveux. Prochaine manche à Ypres, fin juin. Avec Thierry Neuville en invité vedette sur sa WRC et le retour de Freddy Loix sur la Skoda du nouveau Pieter Tsjoen Racing.


Le classement final : 1. Princen-Eelbode (VW Polo R5) en 1h30.33.1 ; 2. Verschueren-Broekaert (Skoda Fabia R5) à 12.2 ; 3. Bédoret-Walbrecq (Skoda Fabia R5) à 24.0 ; 4. Fernémont-Maillen (Skoda Fabia R5) à 39.6 ; 5. Cherain-Portier (VW Polo R5) à 49.0 ; 6. Gh. de Mevius-Jalet (Skoda Fabia R5) à 1.05.3