Entretien avec notre vice-champion du monde après son retour chahuté en essais ce lundi en Finlande

Thierry, parlez nous d'abord de ces récents tests, lundi dernier en Finlande. Que s'est-il passé?

"C'était très chouette de se retrouver à nouveau derrière le volant de ma WRC et de ressentir ce feeling tellement unique et spécial. Les premiers rallyes de la saison me paraissent si loin déjà... J'avais un besoin urgent de retrouver cette adrénaline. Malheureusement, cela ne s'est pas terminé comme on l'espérait. Durant l'après-midi, on a touché une grosse pierre en coupant une corde ce qui a arraché une roue. Dès lors, nous n'étions plus que passagers et nous avons effectué une série de tonneaux."

Vous vous en êtes, Nicolas et vous, sortis indemnes?

"Oui heureusement, mais il était trop compliqué de réparer notre Hyundai i20 WRC sur place. Du coup, on a dû arrêter les tests plus tôt que prévu. L'équipe a repris ses activités après la période de fermeture et de confinement liée à la pandémie et nous savons que nous serons en mesure d'effectuer d'autres essais ailleurs prochainement. En plus des courses prévues durant l'été puisque je serai au départ du DirtFish Rally début août en Estonie. Nous sommes restés en contacts réguliers avec le management, les ingénieurs, durant les derniers mois et nous savons que tout le monde a faim de courses et est impatient de reprendre le championnat. C'est chouette de sentir cet état d'esprit général."

Vous n'aviez pas attendu les tests finlandais pour reprendre le volant apparemment...

"Oui, en fait j'ai aidé mon frère Yanick gérant notre société Life Live en Belgique. La situation actuelle n'est pas facile pour les petites entreprises comme la nôtre. On a essayé de prédire et préparer le futur. On a ainsi mis sur pied trois jours de tests sur une piste de karting française. On a donné l'occasion à des clients de louer nos cross karts. J'ai effectivement pris aussi le volant, mais c'était juste du plaisir en famille, pas un réel entraînement."

Quelle est actuellement la situation à Monaco?

"On est presque revenu à la normale. Les restaurants sont à nouveau ouverts, même si la distanciation sociale et certaines autres restrictions demeurent en place. On essaie d'éviter les endroits où il y a beaucoup de monde si ce n'est pas vraiment nécessaire. Mais c'est chouette d'avoir à nouveau l'opportunité de dîner dehors."

Comment avez vous gardé la forme durant ces derniers mois?

"Mi-mars, tous les fitness ont dû fermer. J'étais juste autorisé à sortir le chien deux fois par jour. Et comme je n'ai pas ma propre salle de gym, je me suis entraîné sur ma terrasse. Depuis quelques semaines heureusement, on est autorisés à nouveau à faire du sport dehors. Je suis donc allé régulièrement au parc pour faire des exercices spécifiques."

Est-ce que vous avez essayé d'apprendre de nouvelles choses durant ce confinement?

"J'ai durant un court laps de temps envisagé de prendre quelques leçons de cuisine de ma compagne. Mais j'ai très vite abandonné quand j'ai réalisé que je n'y prenais aucun plaisir et que je n'avais aucune volonté de m'améliorer."

Enfin, avez vous un message à adresser aux fans de WRC?

"Nous devons tous accepter cette situation et faire ce qui est en notre pouvoir pour permettre que les choses se solutionnent rapidement. Le plus simple est de respecter les règles et de prendre soin de vous. Je sais que beaucoup de personnes vivent une période très difficile, spécialement ceux qui possèdent leur propre entreprise et ont des employés. Mais je pense toujours que lorsqu'il y a un problème il y a aussi une solution."